Quelque 4 000 élèves des 50 établissements du primaire et du secondaire ayant visité la Tour Martello à la Preneuse cette année, ont participé au quiz annuel du musée.
Le gagnant remportera une visite au Crocodile et La Vanille Park et les deuxième et troisième, une entrée gratuite au musée. Le nom des gagnants sera dévoilé au cours d’une cérémonie demain à la Tour Martello.
Ce musée, souligne Gill La Hausse, du National Heritage Board, est grandement apprécié des élèves du primaire et du secondaire. Mai et juin, selon elle, sont les mois les plus populaires de l’année pour des visites scolaires. Les écoles de Rodrigues visitent généralement en novembre et décembre.
En visitant la Tour Martello, les élèves sont invités à prendre part au quiz que le musée organise chaque année. L’année dernière, le gagnant a eu droit à une visite à l’île-aux-Aigrettes offerte par la Mauritius Wildlife Foundation. Cette année, le gagnant remportera une visite au Crocodile et La Vanille Park, alors que les deuxième et troisième auront droit à une entrée gratuite au musée.
À noter que le musée a également organisé un concours d’art sur les bâtiments historiques. C’est Adjmeel Irfaan Mohammad Burthen de la Sir Abdool Razack Mohammad SSS qui a remporté le premier prix. Le gagnant se verra remettre un chèque pour l’achat de matériels d’art. Les écoles qui ont pris part à ce concours sont le Collège adventiste de Phoenix, le Curepipe College, la Sir Abdool Razack Mohamed SSS et le Mauritius College.
Les trois guides, qui travaillent au musée depuis son inauguration en 2000, affirment avoir grandement apprécié la visite des élèves. Isabelle Antoine, l’une d’elles, indique « que les enseignants remarquent qu’il y a plusieurs choses intéressantes qui peuvent contribuer à l’apprentissage des enfants et renouvellent les visites chaque année ». Vanessa Calou soutient pour sa part, que c’est important d’encourager les jeunes à porter un intérêt à l’histoire de leur pays.
La Tour Martello date de l’Occupation anglaise, et plus précisément de la période de l’abolition de l’esclavage. Craignant une révolte des planteurs qui y voyaient une menace directe sur l’activité agricole et qui étaient soutenus par l’île de La Réunion, les britanniques ont bâti cinq tours à des points stratégiques de la côte ouest pour se défendre de toute invasion venant de la mer. Cette architecture avait été copiée de celle d’une tour à Cap Mortella, en Corse, d’où les anglais avaient été repoussés, mais dont ils furent séduits par l’efficacité du système de défense.
Le musée de la Tour Martello est géré par Friends of the Environment (FOE), qui opère sous l’égide du National Heritage Board. FOE est une organisation non gouvernementale qui existe depuis plus de 20 ans. Le musée est ouvert du mardi au samedi de 9 h 30 à 17 h. Le dimanche et les jours fériés, il est ouvert de 9 h 30 à 13 h 30. Le dernier samedi de chaque mois, l’entrée du musée est gratuite. Des visites guidées sont proposées régulièrement tout au long de la journée. Le billet pour les adultes est Rs 70 en jours de semaine et Rs 50 le week-end. Le droit d’entrée pour les enfants, étudiants et retraités, est à Rs 20. Des tarifs spéciaux sont disponibles pour des groupes de plus de 15 personnes. Les expositions incluent deux modèles réalistes qui permettent aux visiteurs d’imaginer ce qu’aurait été la vie d’un soldat qui vit dans la tour. Un des canons, monté dans sa position d’origine sur le toit, nous rappelle que la tour a été construite comme une forteresse. Le réservoir souterrain est visible, et les guides expliquent comment les ingénieux permettaient à la tour de recueillir de l’eau.