Durant cinq jours, de mercredi à dimanche, pas moins de douze équipes de cinq coureurs chacunes s’affronteront dans un Tour de Maurice effréné, organisé par la Fédération Mauricienne de Cyclisme (FMC), et qui aura pour sponsor principal, Anglo Mauritius, dans le cadre de ses 60 ans. 506 km intenses attendent ces cyclistes, qui auront comme seul objectif, de prendre le maillot tant convoité, à savoir le jaune. 
Cette course de grande envergure revêtira un cachet spécial cette année en raison du parrainage de l’Anglo Mauritius, qui patronnera également la sélection mauricienne, dont elle a pris en charge tous les maillots et survêtements. Pour rappel, l’équipe de Maurice, médaillée d’or aux Jeux des Îles de l’Océan Indien au Contre-la-Montre individuel et par équipes, est composée de Yannick Lincoln, Hugo Caëtane, Yolain Calypso, Pascal Ladaub et Mike Chong Chin. La compagnie d’assurance parrainera aussi le maillot blanc du meilleur jeune. 
« Cette initiative s’ajoute aux autres compétitions sportives déjà sponsorisées par la compagnie, notamment l’Anglo Mauritius Terre Battue Championship, le Championnat d’Afrique d’athlétisme, les JIOI et divers autres événements à travers l’île. L’Anglo Mauritius croit dans l’avenir du sport mauricien et continuera à valoriser le développement humain à travers ce genre d’initiative », a déclaré le Chief Executive Officer d’Anglo Mauritius, Louis Rivalland. « Je suis convaincu que nous assisterons à de très belles étapes. Toute la famille de l’Anglo Mauritius se joint à moi pour encourager chacun des 60 coureurs et leur assurer notre soutien pendant la durée de ce tour de l’île. Que l’esprit de fair-play règne en maître pour que les gagnants de chaque catégorie deviennent des exemples pour les plus jeunes et, tout au long de leur année de règne, transmettent partout où ils iront les valeurs de la grande famille du sport mauricien », a soutenu le CEO. 
Hervé Flore, président de la FMC, s’attend lui à une belle concurrence, avec la présence des cyclistes de la région, venant de l’Île de la Réunion et des Seychelles ainsi que d’autres venant d’Afrique du Sud. « Je m’attends à une lutte acharnée pour le maillot jaune. Les coureurs seront là pour assurer le spectacle », a souligné ce dernier. « Je tiens également à remercier les sponsors qui ont répondu favorablement à notre appel. Sans eux, ce Tour de Maurice n’aurait pa vu le jour », a soutenu Hervé Flore. Mathieu Calypso, responsable technique de la FMC s’est lui apesanti sur les cinq étapes au programme, indiquant que c’est l’étape de samedi, qui sera, comme dans tous les Tours, la plus déterminante.
« Le coureur qui veut gagner ce Tour, devra faire la différence en montagne. Le vainqueur devra avant tout être un coureur complet », a indiqué Mathieu Calypso. Il est à noter que le maillot jaune sera parrainé par la firme Latrobe Ltée à travers la marque Snowy, le maillot bleu (classement aux points) sera pris en charge par le concessionnaire automobile IMC, représentant de la marque Hyundai, alors que la Municipalité de Port-Louis sera une nouvelle fois associée au maillot à pois du meilleur grimpeur. Le maillot vert (classement rush) portera les couleurs d’Omnicane alors que Radio One sponsorisera le maillot rouge de la combativité. Le maillot blanc du meilleur jeune sera sponsorisé par Anglo Mauritius alors que la casquette du Tour (classement par équipes) sera parrainé par Axess.
—————————————————————————————————————————————————————
Yannick Lincoln joue la carte de la prudence
Double médaillé d’or aux Jeux des îles de l’océan Indien, Yannick Lincoln arrive sur le Tour de Maurice avec un gros capital confiance. Cette année encore, il figure parmi les favoris à la victoire finale. Si jamais il s’impose, il entrera dans l’histoire comme le premier Mauricien à inscrire son nom à trois reprises au palmarès de cette compétition. Le principal concerné avoue que comme chaque année, il s’élancera avec l’envie de gagner. Toutefois, il ajoute qu’il demeurera vigilant du début à la fin et qu’il ne sous-estime pas ses adversaires.
« Comme tous les ans, je partirai pour la gagne. On reste sur cet élan positif des Jeux des îles. Le stage en France qui a précédé les Jeux a été des plus bénéfiques et apportera encore ses fruits sur le Tour je pense », observe Lincoln.
Pour le double lauréat du Tour de l’île, le maître-mot est vigilance. « Pas question de baisser sa garde ne serait-ce qu’un instant et de sous-estimer qui que ce soit. L’année dernière, je ne pensais pas qu’Andrew Mc Lean serait si fort et pourtant, il s’est avéré être un os dur et il s’est imposé au final. Je dois reconnaître que j’ai été surpris », ajoute le coureur.
Le leader de la sélection mauricienne confie aussi que le parcours lui convient parfaitement. « Le parcours de cette année est bien plus dur que ceux des éditions précédentes. Cela me convient tout à fait. Le contre-la-montre individuel inaugural se déroulera d’ailleurs sur un parcours que je connais bien. L’étape du samedi pourrait, quant à elle, être décisive même si celles qui vont la précéder ne seront pas de tout repos non plus », indique notre interlocuteur. 
Concernant la sélection de Maurice, il dira qu’elle est dans une bonne dynamique depuis les JIOI et que cela devrait se poursuivre. « Il existe une belle entente entre nous au sein de la sélection et il n’y a pas de raisons pour que cela ne continue pas », lâche Lincoln.