C’est la première fois que Yannick Lincoln se présentera à la ligne de départ du Tour sans d’autres ambitions qu’une victoire d’étape. Une saison remplie, une préparation écourtée. Qui, alors pour sonner la charge du camp mauricien ?
Au vu de la saison qu’il a réalisée, Christopher Lagane semble bien parti pour être le meilleur Mauricien sur le Tour. « Je pense que ce serait lui. C’est le Mauricien qui a le mieux préparé cette épreuve », analyse à froid Yannick Lincoln, tenant du titre.
N’ayant pas fait les JIOI et ayant effectué une partie de sa préparation en France, Christopher Lagane est donc à surveiller cette semaine. Il sera entouré de Philippe Colin, Grégory Lagane et Steward Pharmasse. A-t-il l’équipe pour aller au bout de l’effort ? Seule la course le dira.
Mais il se pourrait que les Mauriciens tirent partie des rares coups de poker, où les favoris se regardent tranquillement dans le peloton et que l’échappée prend au moins quatre minutes d’avance. « Ce n’est pas le genre de choses qui peut arriver cette année. Avec les coureurs qui sont dans le peloton, je ne vois pas les choses aller jusque-là ».
Quant à Lincoln lui-même, c’est donc sans trop d’idées qu’il ira se mettre à la ligne de départ. « Mes principaux objectifs sont derrière moi. Et puis, je n’ai aucune course à étapes dans les jambes ».
Mais il reconnaît toutefois la valeur de ses deux coéquipiers, Alexandre Mayer et Olivier Cron. Sauf que Mayer revient d’une petite maladie. « Mais ça n’enlève rien à sa valeur. Quant à Olivier Cron, je le connais. Je préfère cette configuration, où nous sommes trois individualités à tenter notre chance plutôt que cinq coureurs à défendre un maillot ».
Son pronostic pour le podium ? « Sylvain Georges, James Tennent », avance-t-il. Dans l’ordre cité plus haut ? « Oui, ça se pourrait ». Le Tour peut commencer.