La France demeure de loin le premier marché (20,4%); le Royaume-Uni ravit la 2e place à La Réunion

Le nombre de touristes en 2017 s’est élevé à 1 341 860, soit une hausse de 5,2% comparativement à 2016. Un touriste sur cinq nous est venu de France, dont la part de marché, quoiqu’en baisse (20,4% par rapport à 21,3% en 2016), reste très important. La France (273 419 visiteurs) devance le Royaume-Uni (149 807), qui a ravi la deuxième place à La Réunion (146 040).

Selon le bilan présenté hier par Statistics Mauritius, 780 209 touristes sont venus d’Europe l’année dernière, ce qui représente une progression de 6,2% par rapport à 2016. Le marché français n’a enregistré qu’une faible augmentation (+0,5%) pour atteindre 273 419 visiteurs, nombre largement suffisant pour garder sa première place alors que le Royaume-Uni, 2e avec 149 807 touristes, affiche une hausse de 5,6%. Le 3e marché européen, l’Allemagne, termine l’année avec un taux de croissance de 14,5% à 118 856. Maurice a accueilli 40 252 (+11%) touristes suisses l’année dernière et 35 101 (+12%) visiteurs d’Italie.

Du côté du continent africain, le nombre de touristes a augmenté de 3,4% pour atteindre 301 898. La Réunion demeure le premier marché de la région avec 146 040 visiteurs mais a accusé un petit repli (-0,1%). L’Afrique du Sud est deuxième avec 112 129 touristes (+7%), précédant Madagascar avec 12 730 touristes (+8,4%), les Seychelles avec 6 258 visiteurs (-2, 1%) et le Kenya avec 3 422 touristes (+7,4%).

Selon les données de Statistics Mauritius, le marché asiatique n’a progressé que de 1,5% l’année dernière avec un total de 211 380 visiteurs. L’Inde a conforté sa première place régionale avec 86 294 touristes (+4,4%) devant la Chine qui a reculé de 8,1% avec 72 951 visiteurs. Le marché coréen a enregistré une hausse de 13,8% pour s’établir à 6 858. Au Moyen-Orient, le marché des Émirats Arabes Unis continue de se développer, se chiffrant à 11 866 (+23,4%), alors que l’Arabie saoudite réalise un taux de croissance de 62,5% à 5 142. Ailleurs, en Océanie (22 898) et en Amérique (24 795), des taux d’augmentation de 14,1% et de 25,4% respectivement ont été notés. L’Australie (21 271, +14,6%) et les États-Unis (9 655, +13,3%) se sont démarqués dans ces deux régions.

En décembre dernier, le pays a enregistré des arrivées touristiques s’élevant à 155 615, soit une hausse de 5,1% comparativement au mois correspondant de l’année précédente. Le nombre de touristes français (32 229) a diminué de 3,6%. Chute également du nombre de visiteurs venant de l’île sœur (-16,3%, à 15 867) alors que du côté du Royaume-Uni, on a observé une croissance de 21,3%, à 15 152. De la Grande Péninsule, les arrivées ont augmenté de 14,8% pour se chiffrer à 9 557, compensant nettement le fléchissement du marché chinois (-26%, à 2 612).

En termes de part de marché pour 2017, la France conserve la première place avec 20,4%, devançant dans l’ordre les pays suivants : le Royaume-Uni (11,2%), La Réunion (10,9%), l’Allemagne (8,9%), l’Afrique du Sud (8,4%), l’Inde (6,4%), la Chine (5,4%), la Suisse (3%), l’Italie (2,6%) et l’Australie (1,6%).