Statistics Mauritius a revu à la baisse son estimation du nombre de touristes attendus cette année, la ramenant de 1 010 000 à 980 000. Cette nouvelle prévision a été rendue publique ce matin. Par ailleurs, Statistics Mauritius s’attend à ce que le déficit de notre commerce extérieur atteigne un niveau record de Rs 92 milliards en 2012, soit environ Rs 20 milliards de plus que le déficit enregistré en 2011.
S’agissant des prévisions dans les arrivées touristiques pour cette année, Statistics Mauritius indique que sur la base des données disponibles sur la tendance dans ce secteur ainsi que sur les informations fournies par les acteurs de l’industrie, l’estimation a été revue à la baisse pour être portée à 980 000. Malgré cette réduction par rapport à l’estimation initiale d’un million de touristes, il y aura une croissance de 1,6 % des arrivées en 2012 vu que le pays avait enregistré 964 642 visiteurs en 2011. Les arrivées de l’année dernière représentent une progression de 3,2 % par rapport à 2010 (934 827).
La répartition des arrivées par les grands marchés fait voir que le nombre de touristes en provenance de l’Europe a augmenté de 0,7 % pour atteindre 609 648 mais la France, le principal marché du continent, a subi un repli de 0,1 %. Pour ce qui est des autres marchés, Statistics Mauritius rapporte une croissance de 6,5 % au niveau de l’Allemagne alors que le Royaume Uni (-9,6 %) et l’Italie (-6,7 %) ont été en baisse.
Les arrivées en provenance du continent africain ont augmenté de 2,2 % pour se situer à 231 174. La Réunion, principal marché de la région, a accusé une réduction de 1,7 % à 113 000. En revanche, l’Afrique du Sud a fait mieux qu’en 2010 (+5,9 %). Le marché asiatique a réalisé un bond de 19,8 % pour s’établir à 91 057. L’Inde a maintenu sa progression (+8,4 %), confortant sa première place régionale. On a noté également les fortes hausses des marchés chinois (+98,9 %), hongkongais (+42,9 %), malaisien (+38,3 %) et singapourien (+28,9 %). Les Émirats arabes unis (+8,9 %) et le Japon (+4 %) ont aussi amélioré leurs performances.
En ce qui concerne l’Océanie et les Amériques, Statistics Mauritius indique que les arrivées ont crû de 36,9 % et de 5,1 % respectivement. Au total, le nombre de touristes de ces deux continents s’est élevé à 31 169, soit 3,2 % du total.
Selon les données officielles, 116 établissements hôteliers étaient enregistrés à fin décembre 2011 mais à cette même période 109 étaient en opération avec un total de 11 925 chambres et 24 242 lits. Les taux d’occupation des chambres (65 %) et des lits (57 %) pour l’ensemble des établissements sont restés inchangés l’année dernière.
Déficit commercial accru
Par ailleurs, Statistics Mauritius prévoit que le commerce extérieur sera déficitaire de Rs 92 milliards par rapport à Rs 72,2 milliards en 2011. Selon l’estimation provisoire, les exportations totales incluant les recettes d’approvisionnement des navires (en carburants et autres produits) s’élèveraient à Rs 80 milliards alors que la facture d’importation atteindrait le montant astronomique de Rs 172 milliards.
En 2011, les exportations totales du pays ont rapporté Rs 75,9 milliards, ce qui constitue une hausse de 9,2 % comparativement à 2010. Ce montant inclut des recettes de Rs 11,2 milliards sous l’item « Ship’s Stores & Bunkers (SSB) ». Statistics Mauritius souligne que 39,6 % des exportations mauriciennes étaient constitués de produits d’habillement et autres accessoires (Rs 25,6 milliards), de 14,8 % de produits de la mer (Rs 9,6 milliards) et 13,3 % de sucre (Rs 8,6 milliards).
Le gros des exportations était dirigé vers l’Europe dont la part s’est élevée à 62,4 %. Le Royaume Uni (21,3 % du total) a été le principal acheteur de produits mauriciens, précédant la France (14,2 %), les États-Unis (10,5 %), l’Italie (8,1 %), l’Afrique du Sud (7,7 %), l’Espagne (7,1 %) et Madagascar (6,2 %).
Pour ce qui est des importations, elles ont été de l’ordre de Rs 148 milliards l’année dernière, soit en progression de 9,8 % comparativement à 2010. Environ Rs 31,9 milliards (21,6 % des importations) ont été consacrées aux importations de produits pétroliers, Rs 27,6 milliards aux produits manufacturés classifiés par matériaux, près de Rs 27 milliards aux produits alimentaires et Rs 26,6 milliards aux machines et équipement de transport.
L’Asie a été le premier fournisseur (53,5 %) de Maurice, précédant l’Europe (25,8 %). Au niveau des pays, l’Inde (23,4 %) arrive en tête, devançant la Chine (14 %), la France (8,9 %) et l’Afrique du Sud (7,1 %).