Les arrivées touristiques en octobre 2012 se sont chiffrées à 89 994, soit une baisse de 0,7 % par rapport au niveau atteint en octobre 2011. Sur la période janvier-octobre 2012, Maurice a accueilli 765 578 touristes, comparativement à 764 999 pour la période correspondante de 2011.
La reprise dans les arrivées touristiques notée en septembre dernier (66 369 contre 64 880 pour le mois correspondant de l’année dernière) a été de courte durée à en voir les derniers chiffres publiés par Statistics Mauritius concernant le nombre de visiteurs pour le mois d’octobre 2012. Maurice a accueilli 622 touristes de moins qu’en octobre 2011, les marchés européens accusant une baisse générale de 9,3 % avec 53 690 touristes contre 59 206 en octobre 2011. Le plus fort repli au niveau européen concerne le marché français (22 756 visiteurs contre 27 778), suivi de l’Italie (3 411 contre 4 051), de la Belgique (1 294 contre 1 456).
Les marchés allemand et hollandais ont accusé des baisses de 7,1 % et 6,2 % respectivement alors que le Royaume-Uni, deuxième marché en importance au niveau de l’Europe, a affiché une très faible progression de 0,6 % avec 8 821 touristes. On notera par ailleurs la bonne tenue du marché de la Fédération russe avec 1 482 arrivées, soit 50,3 % de plus que le niveau atteint pour le même mois de l’année écoulée.
Le marché africain a affiché une progression de 21 % en octobre 2012 avec un total de 25 612 arrivées. Cette performance est attribuable dans une grande mesure à l’augmentation réalisée sur le marché réunionnais (de 11 300 à 16 883) qui a permis de compenser la baisse notée sur le marché sud-africain (de 7 350 à 5 817).
Du côté de l’Asie, la croissance enregistrée sur le marché chinois (+27,2 % à 1 803) a contribué à atténuer le déficit du marché indien (-12,8 % à 3 386). On constate également les performances améliorées des marchés hongkongais, singapourien et des émirats. Pour ce qui est des Amériques, les données officielles indiquent une hausse de 6,5 % à 1 466. En revanche, le marché de l’Océanie a reculé de 1,4 % en raison d’une légère contre-performance de l’Australie (1 370 touristes contre 1 395).
Sur les dix premiers mois de l’année, les chiffres officiels montrent une hausse de seulement 0,1 %. La crise dans la zone euro continue d’affecter l’industrie touristique locale. La baisse enregistrée sur les marchés européens s’approfondit, passant de 7,7 % à fin septembre à 7,9 % à fin octobre avec un total de 442 339 arrivées. La France cale davantage, les arrivées (202 084) se repliant de 12,6 % sur la période janvier-octobre 2012 alors que la baisse après neuf mois était de 11,9 %. Le marché britannique avec un total de 71 541 touristes a perdu 3,3 %.
Quant à l’Allemagne et l’Italie, les 3e et 4e marchés en importance, les baisses respectives sont de 3,1 % et 24,7 %. La Russie se démarque du groupe avec une augmentation de 86,3 % (15 534 arrivées) en dix mois.
Dans la région, la croissance sur la même période s’est chiffrée à 14,1 % avec un total de 210 097 arrivées dont 113 450 venant de l’île Soeur (+22,9 %) et 67 069 de l’Afrique du Sud (+0,3 %). Le marché seychellois a été en repli mais ce recul a été compensé par de meilleures performances venant de Madagascar, du Kenya et du Zimbabwe, entre autres.
En Asie, la Chine, avec 4 662 touristes en plus, a consolidé sa deuxième place avec un total de 17 233 arrivées en dix mois. Elle est précédée de la Grande Péninsule (-0,5 % à 43 860). Les Émirats Arabes Unis (hausse de 44,4 % avec 4 385 arrivées) sont en troisième position.
Statistics Mauritius annonce par ailleurs que de janvier à octobre 2012, les marchés des Amériques et de l’Océanie ont progressé de 17,1 % et de 10,3 % respectivement.