La dernière édition de BeachNews, le bimestriel du groupe New Mauritius Hotels Ltd (NMH), met en perspective les changements à la tête du groupe prévus pour début juillet, soit le départ à la retraite du Chief Executive Officer (CEO) Herbert Couacaud et l’arrivée de Gilbert Espitalier-Noël. Il est évident que les styles changeront, même si les valeurs fondamentales de l’entreprise seront préservées, comme le souligne le CEO Designate. Un autre volet majeur de BeachNews traite des grandes lignes du “Financial Re-Engineering Programme” adopté par le conseil d’administration de NMH, présidé par Hector Espitalier-Noël.
Commentant l’entrée en fonction du nouveau CEO à partir du 1er juillet, Hector Espitalier-Noël concède qu’ « on ne rentre pas dans les chaussures d’Herbert Couacaud ». Il poursuit : « Gilbert Espitalier-Noël trouvera ses chaussures à lui. Chaque personne est unique, avec sa personnalité, sa manière d’être et sa manière de faire. C’est cela qui fait la richesse humaine. » De son côté, Gilbert Espitalier-Noël a fait ressortir qu’ « il est évident que chacun a son style de gestion, et le mien ne sera pas le même que celui d’Herbert Couacaud ». Il déclare : « Je travaillerai néanmoins à préserver les valeurs fortes de l’entreprise, valeurs qui seront des atouts importants pour porter NMH vers de nouveaux sommets. » Il a également fait état de ses priorités dès sa prise de fonction.
« Mes trois priorités seront les suivantes : pratiquer une écoute active pour mieux connaître celles et ceux qui animent les entreprises du groupe pour intégrer leurs suggestions et souhaits et me familiariser avec les opérations tant à Maurice qu’à l’étranger, veiller à la concrétisation des différents volets du plan de restructuration financière en cours dont la finalité est de réduire l’endettement du groupe de moitié dans les quatre années à venir, et travailler à rendre encore plus performante la structure de marketing du groupe », soutient Gilbert Espitalier-Noël.
Retraçant la longue carrière d’Herbert Couacaud au sein de NMH et de l’industrie touristique, dans son éditorial, Malenn Oodiah fait ressortir : « Il y a eu unanimité pour reconnaître l’homme d’exception qu’il est, sa contribution immense au secteur de l’hôtellerie et du tourisme pour en faire un pilier de l’économie nationale. » Il déclare : « Herbert a fait de NMH un édifice doté de plusieurs joyaux et a contribué à placer le pays sur la carte touristique mondiale. Son nom est, et sera, étroitement associé à l’histoire de NMH et du tourisme mauricien ». Il poursuit : « Derrière cette oeuvre, il y a une vision, un style et une méthode combinant décontraction et rigueur professionnelle. Sa réussite réside dans sa capacité d’animer avec enthousiasme des équipes en s’appuyant sur les qualités de ceux qui en font partie. Il a l’art de laisser exprimer ses collaborateurs. Il a su développer chez tous et imprégner à tous une culture Beachcomber, faite de simplicité et de fortes valeurs humaines. »
Le programme de restructuration financière de NMH constitue également une des priorités. « Le “Financial Re-Engineering Programme” a pour objectif de mieux équilibrer la situation financière de NMH à partir de cette année et, ainsi, envisager l’avenir avec sérénité. Ce programme lui permettra d’améliorer sa trésorerie, qui a été quelque peu tendue avec les investissements importants, tels Marrakech et Les Salines, qui prennent plus de temps que prévu à produire les résultats escomptés », note BeachNews. Les principales étapes de ce programme visant à réduire la charge des emprunts du groupe d’ici à septembre 2019 sont les suivantes :
1) Une émission d’actions préférentielles convertibles et échangeables pour un montant total de Rs 1,75 milliard. De ce fait, NMH compte lever Rs 1,75 milliard en Bourse en proposant à ses actionnaires une action préférentielle convertible de Rs 11 pour chaque action ordinaire détenue, soit un total de 161,4 millions d’actions préférentielles. Ces actions préférentielles ont été structurées de façon à permettre aux investisseurs de bénéficier d’un retour sur investissement très attractif, soit des dividendes de 6% par année financière (de Rs 0,66 par action);
2) Une émission de Rs 750 millions d’obligations en euros dans le cadre d’un placement privé. Ces coupures seront émises en trois tranches de deux ans, trois ans et quatre ans à partir de juillet 2015 et un rééchelonnement de la dette auprès des banques afin de fixer un nouvel échéancier pour le remboursement des dettes de NMH;
3) Des initiatives stratégiques (strategic initiatives) en vue de lever Rs 2 milliards sur deux ans (2016-2017), soit Rs 1 milliard en 2016 et Rs 1 milliard en 2017.
Une décision quant à la meilleure option des initiatives stratégiques sera prise après analyse par le conseil d’administration, qui a ajouté que « nous avons du temps pour faire un choix sur les “strategic initiatives” et nous nous attachons activement à travailler pour identifier toutes les options possibles avant de prendre une décision optimale pour la compagnie. »