Au niveau du ministère du Tourisme et des Loisirs, le bureau de l’Audit a exprimé des réserves sur l’absence d’informations précises sur les 38 projets de développement hôtelier à l’étude au 15 juin 2015. Il n’était, par conséquent, pas en mesure de dire si la liste des 38 projets hôteliers était complète. Le bureau de l’Audit relève de plus l’insuffisance du mécanisme de contrôle pour suivre le statut des projets auprès des promoteurs. « Of the 38 project proposals, there were 23 proposals for which project status either could not be determined or have not yet been realised, and 13 others were in the pipeline », observe le rapport.
Le ministère a expliqué que les données sont mises à jour régulièrement. Ces données comprennent les projets hôteliers dont la construction a commencé et excluent les projets qui ont été réalisés et qui figurent dans la liste publiée par Statistics Mauritius dans la liste des hôtels en opération.
Par ailleurs le rapport constate que Rs 26,5 M ont déjà été dépensées par la Tourism Authority pour la création d’infrastructures à La Citadelle afin de convertir le site en un lieu touristique. Le bureau de l’Audit constate que sur 14 espaces qui devaient être loués au coût de Rs 112 000 par mois, neuf sont vacants. Par conséquent le ministère n’a pas eu grand-chose comme retour sur les investissements de Rs 26,5 M.
Pour le ministère, les espaces ne pouvaient être loués en raison des problèmes structurels. Il a ajouté qu’un espace artistique serait créé.
Au niveau du Batelage à Souillac, le bureau de l’Audit constate qu’un locataire doit Rs 1 015 834 au gouvernement en termes de locations. Le locataire occupe illégalement les lieux depuis juin 2012 et un seul rappel lui a été adressé en février 2014. Le ministère du Tourisme a observé que le bureau de l’Attorney General finalise actuellement les procédures en vue de l’éviction du locataire.