Le groupe Constance Hotels, Resorts and Golf s’est vu décerner pour la quatrième année consécutive la certification « Green Globe » pour ses initiatives visant à la protection de l’environnement.
Cette quatrième certification réjouit la direction du groupe hôtelier, le CEO, Jean Jacques Vallet, attribuant aux employés le succès des initiatives en faveur d’un tourisme durable. « Nous poursuivons sur notre lancée et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin », déclare Jean Jacques Vallet, dans un communiqué de presse. « L’enthousiasme et la motivation de nos équipes à adopter des mesures écologiques au sein de nos établissements ne régressent pas. Bien au contraire ! Nous mettons un point d’honneur à nous surpasser à chaque fois en mettant en place de nouvelles initiatives pour protéger les communautés et écosystèmes au sein desquels nous opérons, tout en sensibilisant les clients à la cause environnementale », ajoute-t-il.
Selon Djaved Fareed, Environment, Health & Safety Manager, le groupe Constance implique également ses fournisseurs et la communauté dans sa globalité dans ses actions pour un tourisme durable, cela en adoptant des produits et certaines démarches visant à minimiser l’impact sur l’environnement. Le groupe, indique-t-il, met beaucoup d’accent sur l’économie d’énergie et d’eau, le recyclage, le compostage et la protection de la faune, tant dans ses hôtels à Maurice qu’aux Seychelles et aux Maldives.
« Des petits gestes au quotidien nous permettent d’opérer de manière durable et responsable. Par exemple, avec l’eau de pluie collectée, nous arrosons les plantes ou, encore, nous avons recours à des bouteilles en verre pour limiter l’utilisation du plastique. Certains établissements, comme Constance Moofushi et Constance Halaveli aux Maldives, disposent de leur propre système de dessalement de l’eau, alors que celui de Constance Ephelia Seychelles fonctionne à l’énergie photovoltaïque », souligne Djaved Fareed.
Par ailleurs, la direction de Constance annonce que le groupe s’implique également dans la conservation de la biodiversité en aidant à protéger, par exemple, les sites de nidification des tortues, à rétablir de nouveaux récifs coralliens ou à planter des mangroves sur la rive, avec le soutien de scientifiques du monde entier.