La nouvelle est tombée hier en début d’après-midi : le chairman de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) Robert Desvaux a été démis de ses fonctions. « J’ai reçu une correspondance officielle du ministère du Tourisme, aux alentours de 17 heures alors que j’étais à mon bureau à la Victoria House, à Port-Louis. C’est ainsi que j’ai appris que je n’étais plus le Chairman de la MTPA », a-t-il déclaré. Le couperet est aussi tombé pour Alain Wong, Chairman de la Tourism Authority, il y a quelques jours.
Dans le milieu concerné, d’aucuns avancent que « démettre Robert Desvaux de ses fonctions relève ni plus ni moins d’un règlement de comptes de la part du ministre du Tourisme ». À l’origine de cette « révocation surprise » du Chairman de la MTPA, estiment-ils, « un incident qui s’est déroulé lors d’une séance parlementaire l’an dernier. Alors qu’il posait des questions sur le tourisme à Michael Sik Yuen, avec sa verve qu’on lui connaît, le leader de l’opposition Paul Bérenger devait lancer au ministre bleu : “Si to pa kapav reponn, dir Robert Desvaux reponn dan to plas !” ».
Pour ces opérateurs et partenaires du secteur du tourisme, « tout a commencé à partir de là… Un malaise s’est installé. Robert Desvaux faisait de l’ombre à Michaël Sik Yuen. Au bout du compte, on a eu sa tête ». D’autant, avancent-ils, que « cette décision de le révoquer n’a pas été présentée, donc, ni avalisée au Conseil des ministres… Tout cela sent un peu le roussi ». Ces personnes s’interrogent d’ailleurs, en ce sens, sur la légalité de cette révocation.
Présent hier soir au Casela à Rivière-Noire lors du lancement de la nouvelle phase de développement du parc par le groupe Médine et où le Premier ministre Navin Ramgoolam était l’invité d’honneur, Robert Desvaux a été sans cesse sollicité via son portable durant toute la soirée. « Le VPM et ministre des Finances Xavier-Luc Duval m’avait demandé d’aider un ministre PMSD qui venait de prendre de l’emploi. Je devais l’épauler et l’aider, moyennant une période de six mois, à se familiariser et s’adapter dans ce nouveau ministère », explique-t-il, se référant au dernier remaniement ministériel après la démission des ministres MSM. Au final, poursuit le principal concerné, « je suis resté à ce poste pendant un an et demi ».
Le PDG d’AEL-DDS qui a occupé le fauteuil de Chairman de la MTPA pendant presque cinq ans, sur les deux mandats cumulatifs du régime Ptr/PMSD, évoque « de très belles réalisations, dans ce secteur, dont la dernière en date, soit notre participation et la manière dont nous avons éclipsé le Brésil au Carnaval des Seychelles ! Je suis très fier de ça ». Philosophe et se refusant à commenter sa révocation, Robert Desvaux souligne : « Il faut savoir partir. Je pars sans amertume et content d’avoir bien fait mon travail. »
Poursuivant sur cette même lancée, il devait ajouter : « Je tiens à remercier le gouvernement pour la confiance qu’il a placée en moi durant toutes ces années. » Et hier soir, alors qu’il était dans l’assistance conviée par le groupe Médine au Casela, Robert Desvaux a eu droit à une poignée de mains de la part du Premier ministre. « Il m’a demandé de mes nouvelles et nous avons bavardé, rapidement… », a confirmé l’ex-Chairman de la MTPA.
Le téléphone de Robert Desvaux a, durant toute la soirée d’hier, été « inondé d’appels de soutien et de sympathie », avancent des proches de son entourage. « Une multitude de personnes, des personnalités du monde touristique et artistique, certains même de l’étranger, qui ont appris la nouvelle, lui ont téléphoné immédiatement, pour lui témoigner leur soutien dans ce moment difficile. »
Par ailleurs, il y a quelques jours, une autre tête est tombée. Il s’agit cette fois d’Alain Wong qui occupait les fonctions de Chairman de la Tourism Authority.