Photo illustration

Alors que l’industrie touristique devrait enregistrer un déficit de l’ordre de 7 100 touristes en provenance de Chine pour les mois de janvier et février (1 500 en janvier et 5 600 ce mois-ci), la MTPA a lancé une campagne en Inde en vue d’encourager les opérateurs engagés dans le secteur MICE (meetings, incentives, conferences and exhibitions) à se tourner davantage vers Maurice.

« La Chine a jusqu’ici été la destination préférée des opérateurs indiens engagés dans le “MICE market”. Nous comptons encourager non seulement les opérateurs indiens, mais également ceux d’autres pays à se tourner vers Maurice », a expliqué le directeur de la MTPA, Arvind Bundhun au Mauricien.

Il ajoute : « Déjà quelque 600 touristes indiens sont attendus à Maurice en mai dans le cadre du programme MICE. Nous comptons poursuivre la campagne en Europe et les pays émergents. »

D’autre part, dans une interview accordée à la presse indienne en marge de SATTE 2020, Arvind Bundhun reconnaît que 2019 a été une année difficile pour l’industrie touristique mauricienne. « Le marché indien, qui est l’un des principaux réservoirs de Maurice, avait enregistré une légère baisse. Nous avons noté jusqu’à présent une baisse d’environ 10% et avons accueilli 80 000 touristes contre 88 000 en 2018 », a-t-il observé. Le directeur de la MTPA considère que Maurice et en concurrence avec des destinations émergentes. De nombreux Indiens ont commencé à voyager vers des pays comme le Vietnam et d’autres parties de l’Asie.

Par conséquent, la MTPA a lancé une série de campagnes de marketing pour récupérer sa part de marché. Il a déjà mis en place des programmes d’incitation attractifs destinés à différents segments de voyageurs. « Nous offrons certaines incitations aux agents de voyages MICE. Ainsi, pour les groupes d’un minimum de 100 personnes et un séjour de trois nuits, l’agent a droit à une prime en espèces d’environ Rs 100 000 une fois la réservation confirmée. Si la taille du groupe est de 250 personnes avec un séjour minimum de trois nuits, l’agent a droit à une incitation en espèces de Rs 200 000 », a-t-il expliqué.

La MTPA cible également les mariages et les groupes. Beaucoup d’incitations ont été mises en place pour attirer de gros mariages indiens à Maurice. Ainsi, un remboursement de la TVA de 15% sur l’hébergement pour trois nuits est prévu sans compter les installations hors taxes. De plus, la MTPA prévoit de lancer une grande campagne de visibilité en mars 2020 dans plusieurs grandes villes de l’Inde pour cibler la haute saison en mai. « Nous travaillons également beaucoup sur les médias sociaux et essayons de développer le tourisme induit par le cinéma. L’année dernière, nous avons accueilli une dizaine de grandes maisons de production de l’Inde à Maurice et elle récolte déjà les fruits du succès », explique Arvind Bundhun.

Sur le plan international, Arvind Bundhun a expliqué que l’objectif de la MTPA est de « repositionner la destination Maurice en tant que destination de luxe et de classe parmi les voyageurs indiens ». Arvind Bundhun considère que l’Inde n’est pas seulement l’un des principaux marchés sources de Maurice, mais qu’elle est également « stratégique » de diverses autres manières. « Les touristes indiens voyagent pendant la basse saison à Maurice. De plus, il y a des liens historiques qui unissent Maurice et l’Inde, car 52% de la population mauricienne est d’origine indienne. Ainsi, en termes de culture et d’habitudes alimentaires, l’île Maurice est bien adaptée aux besoins de la clientèle indienne », dit-il.