Le secrétaire général de l’United Nations World Tourism Organisation Taleb Rifai a eu hier une session de travail avec Michaël Sik Yuen. L’occasion pour lui de mettre l’emphase sur la « success story » mauricienne et sur le plan de diversification touristique du pays, qualifié de « remarquable ». Cette rencontre s’insérait dans le cadre de l’intégration des Îles Vanille à l’UNWTO en tant que Vanilla Islands Tourism Organisation. « Nous avons intégré nos ressources humaines et nos PME à nos stratégies touristiques à Maurice », a pour sa part lancé le ministre du Tourisme.
Les Îles Vanille sont désormais membres de l’United Nations World Tourism Organisation (UNWTO). Un budget de 650 000 euros a été alloué à la Vanilla Island Tourism Organisation. Le ministre du Tourisme, Michaël Sik Yuen, a insisté sur l’importance d’inclure la communauté locale, ainsi que le public et les PMEs, aux stratégies touristiques. Il a par ailleurs ajouté que d’autres pays peuvent prendre exemple sur Maurice.
A la suite d’une mission à La Réunion – en lien avec la conférence sur « les îles durables », organisée par l’UNWTO –, Taleb Rifai a eu une réunion avec le ministre du Tourisme hier à Maurice. Pour le secrétaire général de l’UNWTO, Maurice est « sur la bonne piste » s’agissant de son plan de diversification. Il s’est dit « impressionné » du fait que Maurice ait été capable de bâtir « une image très positive », exercice qui, selon lui, a été fait de manière « très remarquable ».
Selon Taleb Rifai, la baisse du marché européen est un phénomène touchant plusieurs pays à travers le monde. Selon lui, ce phénomène résulte principalement de la baisse du pouvoir d’achat et de la hausse du chômage dans ces pays. Mais au lieu d’abandonner ce marché, Maurice devrait au contraire le consolider, estime-t-il, rappelant que notre pays partage beaucoup de similarités, de liens culturels et une « fraternité de longue date » avec les pays européens.
Taleb Rifai a annoncé qu’il organisera un atelier de travail avec le ministre Michaël Sik Yuen en octobre prochain au sujet des marchés émergents, auxquels participeront d’ailleurs des experts et professionnels du tourisme chinois. M. Rifai a souligné que Maurice ne devrait pas se comparer aux autres destinations car le nombre de voyageurs dans le monde ne cesse de croître et que l’île bénéficie d’une bonne connectivité. A noter enfin que Maurice aura le privilège l’an prochain d’accueillir la conférence officielle de l’UNWTO.