L’affaire du groupe Appavou Hotels — entre autres établissements hôteliers, épinglés par la Tourism Authority pour des manquements au niveau de la qualité du service sans compter les prix bradés — aurait incité le ministère du Tourisme à réagir. Ce dernier vient prochainement avec de nouvelles mesures pour assurer et maintenir la qualité de la destination mauricienne. Parmi lesquelles, la catégorisation des établissements hôtels.
Le ministre de tutelle, Michaël Sik Yuen a, de nouveau, insisté sur l’importance de préserver la qualité de la destination afin, non seulement pour maintenir la réputation de Maurice dans le monde, mais encore continuer à attirer les touristes. La catégorisation des hôtels assurera ainsi une standardisation des établissements hôteliers et permettra également à la clientèle d’établir un choix en fonction de ses préférences et de ses moyens, sans être déçu des prestations de services de l’établissement choisi.  
Les premières bases pour que les hôtels, maisons d’hôtes et autres résidences touristiques soient prochainement répertoriés par catégorie devraient être initiées d’ici six mois. Le ministre du Tourisme l’a indiqué vendredi dernier, lors du lancement du nouveau logo et brand name de l’Association of Tourists Operators (ATO) au restaurant Mon Repos, Trianon. Selon Michaël Sik Yuen, cela aidera à ce que les touristes qui visitent Maurice sachent où ils mettent les pieds et ainsi continuer à maintenir l’image de notre destination et notre réputation mondiale. « Il est important que l’image que l’on projette via les campagnes promotionnelles, les réseaux web etc, soit la même que ce que le touriste qui choisi tel ou tel établissement voit lorsqu’il arrive chez nous », estime Michaël Sik Yuen. Selon lui, s’il n’y a pas d’énormes soucis en matière de qualité de service en ce qui concerne les grands hôtels, ce sont principalement les guests houses qui manquent à l’appel. Ainsi, une catégorisation des hôtels et guests houses permettra d’offrir le choix aux touristes. D’où l’appel lancé aux Petites et moyennes entreprises, qui disposent d’énormes potentiels et n’ont rien à envier aux grands groupes hôteliers, de jouer le jeu et s’assurer de la qualité.
———————————————————————————————————————————
Lancement de www.tourismorg.com
L’initiative d’ATO de se mettre à la page, à travers son site web www.tourismorg.com, et parallèlement le lancement de son brand name « Mauritius, The Dream you can afford », devrait permettre plus de visibilité pour Maurice. Et par là même augmenter la croissance de l’industrie touristique. Pour Ajay Jhurry, président de l’ATO, les Pme contribuent à rendre la destination mauricienne plus accessible. « Les petits opérateurs ont la possibilité de continuer à faire une catégorie de touristes prêts à venir à Maurice. Nous sommes là pour rendre ce rêve accessible et la qualité de service et des prestations est  notre motto conducteur qui assure notre survie », dit-il.
———————————————————————————————————————————PROMOTION TOURISTIQUE DU 29 OCTOBRE AU 5 NOVEMBRE: Festival de kite surf pour le marché russe
Après la première édition du Kite Surf Jam, tenue en 2010 à Maurice et qui avait réuni 200 professionnels, passionnés de sports et de loisirs, la MTPA renouvelle l’exercice. Un Festival de Kite Surf, organisé avec la collaboration de la Russian Kiting Association, la Sailing Federation de Russie, Air Mauritius, Beachcomber Hotels et GQ Magazine se tient actuellement au Kite Lagoon du Morne. Réunissant cette année un groupe d’environ 300 personnes, dont des sportifs célèbres, hommes d’affaires russes, des show business stars, des célébrités et autres VIP, ce festival se tiendra jusqu’au 5 novembre. L’objectif  : allier sport, musique et voyage de luxe et culture.
———————————————————————————————————————————
A PARTIR D’AUJOURD’HUI: La compagnie aérienne Transaero reprend ses vols sur Maurice
Les dernières statistiques du tourisme montrent que le marché russe est en progression à Maurice, avec notamment 7351 touristes russes qui ont foulé le sol mauricien entre janvier et septembre 2011 contre 4187 à la même période en 2010. Ce chiffre devrait, selon les opérateurs touristiques, se voir conforter avec la reprise des vols directs de la compagnie aérienne Transaero sur Maurice dès aujourd’hui. La compagnie aérienne russe, qui avait interrompu en effet sa desserte sur Maurice en mars dernier, remet ses Boeing 777-200ER sur le trajet entre l’aéroport Domodedovo de Moscou et l’aéroport SSR. Les vols partiront deux fois par semaine, les mercredi et dimanche, au départ à 23h50 de Moscou et à l’arrivée à 10h30 le lendemain à Plaisance. Les vols retour sont programmés les lundi et jeudi de Plaisance à 12h00 et arrivée à 22h40 à Moscou.? Selon nos informations, cette décision de reprendre ses vols tient du fait que les Russes se positionnent aussi sur le concept des îles Vanilles. La compagnie fait partie en effet partie d’un groupe de 15 compagnies aériennes (Air Mauritius, Air France, Air Seychelles, Air Austral, Corsairfly, Comair, Air Madagascar, Emirates, Condor, South African Airways, British Airways, Meridiana fly et Edelweiss) ayant signé un accord pour une meilleure accessibilité des îles Vanille.