La China Southern Airlines Company Ltd a fait une demande pour opérer une ligne directe entre Shenzen et Plaisance. Si celle-ci est approuvée par les autorités locales, la desserte sera opérationnelle à la fin du mois de juin. Une délégation d’homme d’affaires du secteur touristique chinois, menée par Wang Zhifa, vice-président de la National Tourism Administration de Chine, est actuellement à Maurice. Ils ont eu une session de travail avec le ministre du Tourisme et des Loisirs Michael Sik Yuen et les acteurs touristiques mauriciens lundi.
Si la demande est approuvée, elle portera à cinq le nombre de vols directs sur la Chine par semaine, en sus des autres possibilités qu’ont les Mauriciens et les Chinois optant pour un transit via Hong Kong, Kuala Lumpur ou Dubaï. À ce jour, Air Mauritius opère trois vols directs sur Shanghai et un sur Pékin (Beijing) toutes les semaines. Dans une déclaration au Mauricien, William Zhu, directeur du tour-opérateur Beijing Dodo International Business Development co Ltd – qui travaille en étroite collaboration avec la China Southern Airlines Company Ltd, la plus grande compagnie aérienne de Chine avec une flotte de plus de 300 appareils, dont 90 Boeing et des Airbus –, indique que la possibilité d’avoir un deuxième vol direct par semaine sur Shenzen est envisageable après trois mois d’opération en fonction de la demande. Janelle Wan, Product Manager de la China Southern Airlines, devait abonder dans le même sens en insistant sur le fait que « si le touriste chinois aime une destination, la distance lui importe peu ».
Prévisions 2014
Au Mauricien, le ministre Michael Sik Yuen devait observer que le marché chinois demeure un gros potentiel pour le pays. « Même si on a 100% de croissance, le chiffre est encore faible », affirme-t-il. Confiant et satisfait de l’opération du gouvernement pour attirer plus de touristes chinois à Maurice, le ministre Sik Yuen soutient que le pays prévoit d’en accueillir entre 75 000 et 80 000 cette année, soit presque le double de 2013. « On avait reçu 42 000 touristes chinois en 2013 », rappelle-t-il. Et de souligner : « Quelque 4 282 voyageurs chinois sont venus à Maurice en avril 2014, soit une hausse de 67, 1%, et, de janvier à avril, 22 315 Chinois ont visité le pays, ce qui représente presque le double comparé à la même période de 2013. »
Le ministre du Tourisme, des représentants du secteur privé et les dirigeants de l’autorité touristique chinoise ont eu une session de travail à l’hôtel Labourdonnais lundi. Outre la question de la venue prochaine de China Southern Airlines à Maurice, ils ont évoqué la préparation d’une convention de coopération entre Maurice et la Chine en vue de faciliter une coopération accrue entre les partenaires et d’échanger des informations. « Cette rencontre a été très fructueuse et instructive », avance Michael Sik Yuen au Mauricien. Il indique que Maurice et la Chine ont pour projet de développer des voyages combinés au départ de la Chine pour Maurice et les pays africains. « Maurice sera le hub touristique de la région », fait ressortir le ministre, avant de souligner qu’il travaille déjà sur ce projet ainsi que sur un autre, similaire, pour les îles de la région.  
Promotion en Chine
Michael Sik Yuen soutient que les autorités chinoises accorderont leur soutien pour la promotion de Maurice en Chine à travers le China Africa Development Fund, dont le budget a été augmenté pour atteindre les USD 5 milliards. « Une partie de ce budget sera utilisée pour développer l’axe Chine- Maurice-Afrique et celui de l’océan Indien. Les échanges d’informations se porteront sur leurs marchés respectifs, notamment sur le profil de la clientèle chinoise, afin de mieux répondre à leur demande », fait ressortir le ministre. Selon lui, la connectivité aérienne a aussi été une question clé de cette séance de travail, car « il y a une forte demande pour Maurice dans les autres provinces de la Chine ». Les sujets des possibilités de développer des Petites et moyennes entreprises, des investissements, des services et des échanges culturels entre les deux pays ont aussi été abordés. La venue de la délégation chinoise à Maurice a été rendue possible grâce au soutien de la Chinese Business Chamber, qui a convié les membres de la délégation à un dîner hier soir.