Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a achevé hier sa tournée dans l’océan Indien,  qui l’a mené aux Seychelles, à Maurice et à Madagascar cette semaine. Avant de quitter la Grande Île hier, il a lancé un appel pressant aux autorités malgaches les invitant à faire plus d’efforts en ce qui concerne la lutte contre la malnutrition. « La généralisation de la pauvreté est préoccupante, la croissance économique est faible, le taux de chômage élevé. Seuls trois enfants sur dix terminent l’école primaire », a constaté le secrétaire général des Nations Unies.
« La dénutrition coûte à Madagascar plus de USD 1,5 milliard par an. C’est une tragédie pour la population et un désastre pour le développement », a-t-il ajouté.
Le  secrétaire général des Nations unies a également dénoncé les problèmes de corruption, de trafics ainsi que les exécutions sommaires perpétrées par les forces de l’ordre. « Je vous engage instamment à faire cesser toutes les violations des droits de l’homme. La torture n’a pas sa place dans notre monde. »
Après son arrivée dans la Grande Îles mardi, il a encouragé hier Madagascar et la France à continuer les pourparlers au sujet des îles Éparses, petites îles au sous-sol présumé riche en hydrocarbures, administrées par la France et revendiquées par Madagascar depuis 1973. « La résolution des Nations Unies 3491 de l’assemblée générale a traité la question et invite le gouvernement français à entamer des pourparlers avec le gouvernement malgache », a indiqué Ban Ki-moon lors d’une conférence de presse lors de sa visite de deux jours à Madagascar. « Je crois savoir que les pourparlers ont commencé et j’encourage les deux pays à continuer sur ce chemin pour trouver une solution à ce problème de longue date », a-t-il poursuivi.
Lors de son séjour à Maurice, Ban Ki-moon avait salué le rôle de leadership joué par Maurice au sein des Petits États insulaires en développement. Il a insisté pour que le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, soit présent à l’Assemblée générale des Nations Unies, en septembre, la dernière à laquelle participera Ban Ki-moon avant de prendre sa retraite à la fin de l’année. Sir Anerood Jugnauth a annoncé qu’il sera bien présent à New York à cette occasion.