Les finales du tournoi de volley-ball organisé par le Public Officers Welfare Council se sont déroulées le 31 janvier dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Des finales qui ont favorisé les desseins du ministère de la Jeunesse et des Sports (féminin), du ministère de l’Éducation (masculin) et de la Special Supporting Unit (Disciplined Forces).
Du côté féminin, l’équipe du MJS a pris la mesure de la Police en deux sets (27-25 et 25-20). Au sein de l’équipe vainqueur, on retrouve la lanceuse de javelot Bernadette Perrine, les anciennes judokates championnes d’Afrique Priscilla Chery et Marie-Michèle St. Louis, et l’ancienne handballeuse et volleyeuse Lydie Chimier. Les autres joueuses étant Virgine Neptune, Esha Bhoojawon, Vijaya Soogare, Pratibha Sadien, Kursheed Ruhomatally, Chantalle Vieillesse et Nazlee Dookhoo. L’équipe étant placée sous la férule de Nizam Peerbaccus. Sept équipes avaient participé à cette compétition et la troisième place est revenue au Valuation Department.
Chez les hommes, pas de chance cette fois pour le MJS. Cette équipe s’est inclinée sur le score de 14-25 et 19-25 face au ministère de l’Éducation. La troisième place a été obtenue par l’équipe de la Nehru Hospital de Rose-Belle, et il est à noter que les quatorze équipes participantes avaient été réparties en quatre poules.
Pour ce qui est de la compétition réservée aux équipes des Disciplined Forces, la SSU a donc retrouvé son bien après deux saisons. Avec Sanjeev Jundoosing comme entraîneur-joueur, cette équipe a pris la mesure de la National Coast Guard en finale (25-21 et 25-23). Les joueurs sollicités étaient Bruno Anne, Dany Brasse, Westley Jérôme, Brian Carpenen, Ishaq Looftun, Thierry Rousselin, Naraine Taylamay, Joel Davy, Shiv Mahadeea et Moonsamy. La Special Mobile Force s’est retrouvée sur la troisième marche du podium d’une compétition qui avait réuni onze équipes.