Après deux ans d’absence, le Tournoi International de Maurice (TIMAU) refait surface lors du week-end 13-14 janvier au Dojo de Grande Rivière Nord-Ouest. Après une année 2017 assez brillante, les judokas (mauriciens et rodriguais) présélectionnés en vue des Jeux des îles 2019 pourront entamer leurs débuts de saison avec une compétition où ils feront face à des Réunionnais et des Rodriguais.

Ils seront environ une trentaine de présélectionnés à commencer l’entraînement aujourd’hui sous la supervision de l’entraîneur national, Anom Petrapermal, afin de bien entamer le TIMAU. Les Mauriciens devront faire face à 80 judokas dans toutes les catégories confondues ainsi qu’une quinzaine de Rodriguais.

« On entamera une semaine de stage en vue du TIMAU afin que les judokas soient prêts pour cette compétition. Par rapport à l’année dernière et au dernier championnat de Maurice, nous avons vu que beaucoup d’entre eux ont progressé. Je m’attends à une très forte adversité de la part des Réunionnais car ils viendront pour intimider nos judokas. Forcément, avec les JIOI, ces Réunionnais voudront imposer une certaine supériorité », souligne Anom Petrapermal. « Comparé aux années précédentes, les combats se dérouleront sur trois tatamis au lieu de deux afin d’aller plus vite car plusieurs catégories y seront inscrites », ajoute-t-il.

Après cette compétition, un stage de cinq jours en collaboration avec les judokas réunionnais aura lieu au dojo. « J’invite tous les clubs de Maurice à venir participer à ce stage. Nous aurons l’aide de l’île sœur afin d’avoir un peu plus de confrontations. J’aimerais que le judo mauricien retrouve son prestige du passé », fait ressortir Anom Petrapermal.

Les meilleurs judokas qui ont brillé la saison dernière fouleront le tatami en vue de ce tournoi, à l’exemple des deux médaillées des Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire, à savoir Christianne Legentil et Sarah Sylva. Annabelle Laprovidence, Ivan Flora et Christopher Carron seront aussi de la partie.

« Legentil et Sylva ont progressé et elles l’ont prouvé l’an dernier. Mais le judo mauricien a d’autres jeunes qui émergent. Je m’attends à de belles surprises. Lors du championnat national en décembre dernier, nous avons vu que l’événement a été très bien préparé et le TIMAU sera un tremplin afin de bien commencer l’année pour les judokas mauriciens et rodriguais », nous dit-il.

À savoir que la présélection de Maurice regroupe 29 judokas mauriciens et 18 rodriguais. « En vue des JIOI, les présélectionnés s’entraîneront deux fois par jour, de 7h à 8h30. On fera des demandes au ministère afin d’avoir pour les judokas qui travaillent un release pour qu’ils puissent s’entraîner et bien se préparer », conclut-il.