Le Tournoi international de tennis de table, organisé par l’Association mauricienne, se tiendra cette année les 24 et 25 août. Cela, afin d’aider les pongistes qui préparent les Jeux de la Francophonie à Nice en septembre prochain et les Jeux de la CJSOI en janvier 2014 à Djibouti.
Même si le tournoi est toujours à l’état de brouillon, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) planche déjà sur la question. Ce qui voudra dire que la compétition se déroulera selon la même formule que celle de la précédente édition. On y retrouverait ainsi un tournoi par équipes et un tournoi individuel.
« L’important est de permettre aux pongistes de s’exercer avant d’aller vers les grands rendez-vous. Après tous les stages qu’ils ont suivis, ce sera un excellent moyen de voir l’évolution et corriger les petits défauts et apporter les dernières retouches à la préparation », explique l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Ces grands rendez-vous sont les Jeux de la Francophonie et les Jeux de la CJSOI. « Nous avons des objectifs précis pour chaque compétition. Il faut seulement rester concentrés. Surtout les joueurs qui iront aux Jeux de la CJSOI. Ils ont de belles chances de médailles et c’est l’occasion d’évaluer leurs chances dans l’action. »
Si le tournoi par équipes sera ouvert aux sélections nationales (hommes et dames), le tournoi individuel concernera uniquement les licenciés de l’AMTT. Il se pourrait même que la sélection nationale soit découpée en plusieurs équipes pour les besoins du tournoi. C’est une possibilité qui est étudiée par les responsables techniques de l’AMTT.
Selon toute vraisemblance, le Réunionnais Cédric Agathe devrait remettre son titre en jeu cette année. Il devrait retrouver sur sa route les Malgaches et les Seychellois, également invités pour l’occasion. « Les joueurs de l’étranger apporteront encore un peu de niveau à la compétition. »
Mais il est possible que les pays concernés par ce tournoi ne répondent pas favorablement. C’est ce qui s’est passé l’année dernière, avec les Malgaches et les Seychellois qui n’avaient finalement pas posé leurs valises. « Nous avons lancé les invitations. Nous attendons seulement leur réponse. » Pour ce qui est de l’Algérienne Inessa Benchora, tenante du titre en féminin, l’AMTT n’a encore aucune nouvelle d’elle. « Mais nous espérons qu’elle sera là pour défendre son titre », ajoute Rajessen Desscann.
Il nous revient également que l’AMTT a déjà approché un sponsor pour l’événement. La présentation du parrain de la compétition devrait se faire quelques jours avant le coup d’envoi. « Nous espérons avoir une belle affluence comme l’année précédente. »