C’est dans la belle ambiance que s’est tenue, dimanche dernier au gymnase Malabar, la deuxième édition du tournoi international de Rodrigues, organisée par la Commission de la Santé et des Sports et le comité régional sous l’égide de la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées (FMJDA). A l’issue de cette journée, c’est la sélection nationale mauricienne qui est montée sur la plus haute marche du podium avec un total de neuf médailles d’or devant Rodrigues (3 or) et les Seychelles (2 or). La Réunion qui avait fait le déplacement avec une petite équipe composée de six jeunes seulement n’a obtenu que deux médailles de bronze, mais s’est contenté tout de même du trophée de fair-play. Pour ce qui est des meilleurs judokas de la compétition, ces titres ont été décernés à la Mauricienne Annabelle Laprovidence (+78 kg) et le Rodriguais Sébastien Perrine qui était lui engagé chez les plus de 100 kg. A noter que l’Assemblée Régionale a remis un chèque de Rs 100 000 à Christiane Legentil (-52 kg) pour ses performances réalisées l’année dernière.
Le moins que l’on puisse dire c’est que Maurice a réalisé une belle performance dans une compétition qui avait tout l’air d’une répétition en vue des 9es Jeux des Iles de l’océan Indien, prévus du 1er au 9 août prochain, à La Réunion. En effet, hormis La Réunion, les autres pays participants que sont Maurice, Seychelles et Rodrigues avaient tous présenté une grosse équipe. Parmi les Mauriciens ayant remporté une médaille d’or, on retrouve les habituels Christiane Legentil, Sarah Silva, Annabelle Laprovidence et autres Shane Dulmar. Annabelle Laprovidence s’est même adjugé le titre de la meilleure judokate.
Le directeur technique de la FMJDA, Joseph Mounawah, a exprimé sa satisfaction par rapport à cette performance tout en saluant aussi la performance des judokas rodriguais. Il n’a  pas manqué non plus de féliciter Rodrigues pour sa capacité à organiser « un tel événement, qui n’est pas chose évidente dans d’autres pays de la région. Je souhaite que dans un proche avenir Rodrigues puisse organiser une compétition ouverte à d’autres pays du monde. »
Pour sa part, l’entraîneur rodriguais, Antonio Félicité, lui-même ancien international ayant fait honneur à la République de Maurice en maintes occasions, s’est dit satisfait du déroulement de la compétition et des performances réalisées par ses protégés. « Nos judokas ont bien travaillé et ont fait ce qu’on attendait d’eux. Nous avons des raisons d’être satisfaits », a-t-il indiqué. Il s’est aussi réjoui que Jeff Albert et Joceline Perrine aient tous deux confirmé après leurs récentes victoires lors des internationaux de Maurice. Quant à Sébastien Perrine, médaille d’argent à Maurice, il s’est cette fois offert une belle médaille d’or, décrochant par là-même le titre de meilleur judoka.
Antonio Félicité a aussi trouvé que la compétition était d’un très bon niveau. Il dira même que le niveau était d’un cran plus élevé qu’à Maurice, dans la mesure où les Seychellois étaient présents en masse. « Le Seychellois Francis Labrosse qui a participé aux Jeux olympiques et qui a brillé en Afrique et dans les compétitions internationales était aussi présent. Tout cela a contribué pour que le niveau soit élevé », a-t-il expliqué. Pour lui, l’objectif a été accompli à 90% dans la mesure où il s’attendait que ses protégés fassent mieux que les trois médailles d’or remportées à Maurice.