Photo illustration

Les jeunes adeptes de volley-ball et de beach-volley de la catégorie d’âge -20 ans seront sur la brèche à l’île de la Réunion du 8 au 16 août prochains. Ce sera à l’occasion d’un tournoi international organisé par la Ligue réunionnaise. Une invitation a ainsi été lancée à Maurice, à la Guyane, à la Martinique, à la Nouvelle Calédonie, au Cameroun, à Madagascar, aux Seychelles et à Mayotte. Quant à l’île soeur, elle devrait présenter deux équipes dans les deux disciplines.

Présidente de la Ligue réunionnaise, Florence Avaby s’est dit enchantée de la tenue de ce tournoi international. « À la Réunion, nous avons un savoir-faire en ce qui concerne les jeunes et les féminines. Ce tournoi international permettra aux nouvelles générations de s’exprimer », a-t-elle déclaré au Journal de l’île. De ce fait, les premiers regroupements sont prévus le mois prochain, et les entraîneurs ont déjà été désignés. Ce seront Stanley Cès, Steve Cholet et Laurent Valois du côté masculin, David Françoise et Mickaël Amano du côté féminin pour le volley en salle, Mathieu Collet (masculin) et Guillaume Valentin (féminin) pour le beach-volley. La compétition en salle se déroulera à Saint-Leu, EtangSalé et Saint-Pierre, alors que Saint-Paul accueillera le tournoi de beach-volley.

Du côté mauricien, les premières séances d’entraînement devraient se tenir à la mi-mars ; alors que les présélections pour le volley en salle devraient comprendre une quinzaine d’éléments. « Le lancement de ces sélections jeunes sera une de mes priorités », a ainsi confié Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball. Pour rappel, les entraîneurs nationaux pour le volley-ball avaient été nommés le mois dernier, suite aux recommandations du Directeur Technique National, Zoran Kovacic. Le choix s’était porté sur le tandem Sanjeev Jundoosing-Gopalraz Jugessur du côté masculin, et le duo Nassrullah Loolmahamode-Géraldine Elysée du côté féminin. Par contre, aucune nomination n’a été effectuée jusuq’ici en beach-volley. Reste que des jeunes, à l’instar de William Esther et Kimesh Namma, s’entraînent déjà au sein des présélections qui préparent la deuxième phase de la Continental Cup.