Aujourd’hui, les attaques de requins contre l’homme, en particulier les plongeurs et surfeurs, semblent se multiplier. Cela aboutit quelquefois en une véritable chasse envers ce prédateur marin, certains l’accusant d’être plus menaçant qu’auparavant. On recense environ dix morts par an, consécutifs aux attaques de requins. Mais quelles en sont les raisons ? Pourquoi le requin attaque-t-il l’homme ? 

Il n’existe pas aujourd’hui de réponse scientifique avérée quant à la ou les raisons de ces attaques. Plusieurs hypothèses sont cependant évoquées. S’ils s’en prennent aux surfeurs par exemple, c’est tout simplement qu’ils ne savent pas à quoi ils ont affaire. À cause des vibrations dans l’eau, provoquées par le battement des pieds et de mains de l’homme, le requin ressent une présence, mais sans pour autant la reconnaître. Il va donc croquer pour identifier, mais la chair humaine n’étant pas à son goût, il laissera là sa proie. Il peut également la confondre avec une tortue, son mets favori, à cause de la forme de la planche dont ne dépassent que les jambes et les bras, ce qui peut rappeler la silhouette de cet animal. Enfin, il peut également désirer agresser le nageur s’il se sent menacé par ce dernier.

Des raisons écologiques sont également évoquées. Tout d’abord, la surpêche et la destruction des récifs de coraux, qui les encourage à se rapprocher des terres puisqu’ils trouvent de moins en moins de nourriture au large. De plus, la pêche de plus en plus intensive créée également de nombreux déchets de poissons qui dérivent, attirant ainsi les prédateurs plus près des plages. Enfin, la pollution rejetée dans les lagons crée une eau trouble, qui plaît particulièrement aux requins et en particulier aux bouledogues.
Ces hypothèses font bien entendu l’objet d’études afin de mieux comprendre le comportement de ces prédateurs marins, et pouvoir ainsi régler le problème de ces attaques, sans pour autant aboutir à l’élimination d’espèces qui commencent à être réellement menacées. Il faut cependant rappeler que le requin est le 13e animal le plus meurtrier au monde (le premier étant le moustique, avec plus de 725,000 morts par an). Nous sommes donc loin de l’image de la bête sanguinaire qui chasse l’homme par envie ou instinct.

Pourquoi le kangourou saute-t-il ?

Si l’on vous demande quel est l’animal emblématique de l’Australie, vous serez nombreux à nous répondre le kangourou ! Cet animal si particulier est bien connu par-delà le monde. Entre sa poche ventrale, son goût pour la bagarre et son style de déplacement, il nous paraît bien étrange ! Mais pourquoi le kangourou saute-t-il pour se déplacer ?
Présentons tout d’abord ce lointain animal. Il s’agit d’un marsupial qui fait partie de la famille des macropodidés. On le retrouve presque exclusivement en Australie, mais pas seulement, puisqu’il est également présent en Nouvelle-Guinée. Il est nocturne et on le reconnaît principalement à ses grands membres postérieurs, à ses bonds pour se déplacer et à sa poche abdominale, où il accueille son petit. 

Les sauts du kangourou sont d’ailleurs impressionnants ! Ils peuvent en effet atteindre jusqu’à 13 mètres de long et 3,5 mètres de haut ! Ils lui permettent également de se déplacer assez rapidement (jusqu’à 80 km/h en vitesse maximale). Et c’est d’ailleurs pourquoi le kangourou saute : tout simplement car il ne peut pas faire autrement. Ses pattes avant sont très peu développées, au contraire des arrières (les premières lui servent surtout à se nourrir). Les secondes, elles, sont bien plus fortes, et lui permettent de bondir facilement grâce à leur forme en Z.

Sachez cependant que l’un des ancêtres du kangourou a… marché ! En 2014, il a en effet été découvert que le genre Sthenurus (qui a disparu à peu près à la même période où l’Homme est arrivé sur cette grande île) ne pouvait sauter, car ses pattes étaient trop courtes et son corps, lui, trop grand. Ils avançaient donc sur les deux pattes arrières. Ils n’ont cependant pas survécu longtemps. Étant plus lents que leurs cousins sauteurs, ils sont finalement devenus des proies trop faciles, ce qui leur fut fatal.

Vous savez désormais pourquoi le kangourou saute.

Pourquoi doit-on boire ?

Notre organisme est constitué de 60 à 70% d’eau. Il est donc important de conserver cette proportion pour continuer à vivre. Or, le corps consomme plus de deux litres d’eau par jour, notamment pour réguler le volume de sang et de lymphe, fabriquer la salive, indispensable à la digestion, lubrifier les articulations et les yeux, réguler la température corporelle, permettre le métabolisme et nettoyer les tissus de ses effets, assurer le fonctionnement des neurones, hydrater la peau et les organes externes et enfin éliminer les déchets de toutes sortes… Beaucoup d’eau est donc consommée pour le bon fonctionnement de notre corps. L’alimentation étant insuffisante à combler ce déficit, il nous faut donc boire afin de réguler notre apport en eau et que notre organisme en possède suffisamment. Ce qui est d’autant plus important évidemment en cette période estivale, car nous transpirons plus et devons donc compenser davantage cette perte supplémentaire du précieux liquide.