Le Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie (CDS), qui s’occupe de la réhabilitation et la réinsertion des usagers de substances nocives telles les drogues douces, mais aussi l’alcool, lance une opération de vulgarisation. Le siège du centre, situé à l’Impasse Larcher à Rose-Hill, accueillera demain et samedi deux journées portes ouvertes.
Edley Jaymangal, responsable du centre, explique au Mauricien que « cette démarche s’inscrit dans notre philosophie de faire connaître les prestations et services proposés par le CDS. Beaucoup de personnes ont entendu parler du centre, mais peu savent ce que nous y offrons en réalité comme conseils, traitements, thérapies, entre autres prestations destinées aux personnes souhaitant se défaire des addictions diverses ». De ce fait, durant ces deux journées portes ouvertes, les animateurs et travailleurs sociaux se transformeront en guides des lieux, le propos étant d’expliquer et de familiariser les visiteurs au centre et à ses services. « Dès l’accueil, nous allons emmener le visiteur sur un parcours initiatique, destiné à lui expliquer le Projet Homme, calqué sur ce modèle italien qui a fait notre succès durant toutes ces années ».
Chaque étape dans le processus, à partir du moment où l’éventuel patient a pris la décision de se faire soigner, sera ainsi minutieusement décortiquée. « En parallèle à cela, nous aurons également des projections sur les thérapies de groupe et thérapies familiales, la vie en communauté avec des témoignages, de même que nos autres prestations expliquées via ce médium ». Il s’agira d’expliquer comment fonctionnent le centre à Rose-Hill, qui s’occupe de l’accueil et du counselling, ainsi que le centre résidentiel du CDS, La Communauté, sis à Solitude.
Les responsables du CDS espèrent que cette campagne explicative permettra « à un plus grand nombre de personnes qui vivent peut-être isolées dans leurs détresses personnelles à venir vers nous ». « De manière très discrète, chaque animateur remettra ses coordonnées à ceux qui le souhaiteront afin de faciliter d’autres contacts avec les personnes intéressées par nos services ».
De 10 h à 15 h, vendredi et samedi, le CDS accueillera donc les Mauriciens souhaitant mieux connaître et comprendre les prestations de ce centre offrant des alternatives de désintoxication à ceux qui en ont besoin.