La Shop Owners Association (SOA) a, par la voix de son président Santosh Ramnauth, déclaré ce matin qu’elle compte saisir la Cour suprême la semaine prochaine, ensemble avec le Front Commun des commerçants, pour réclamer une judicial review de la décision du gouvernement d’augmenter le trade fee versé annuellement aux différentes autorités locales.
Pour M. Ramnauth, la hausse est trop élevée. Il cite quelques exemples : la licence d’un supermarché, petit ou grand, est passé de Rs 15 000 à Rs 50 000. Lorsqu’on ajoute les autres fees versées aux autres autorités locales, le montant s’élève à Rs 75 000. Le permis d’opération d’une boutique qui vend des boissons alcoolisées est passé de Rs 6 500 à Rs 10 500. Ces commerçants doivent aussi verser Rs 5 000 à la Mauritius Revenue Authority (MRA) pour pouvoir vendre des boissons alcoolisées. Le montant total pour ces commerçants s’élève, dans ce cas, à Rs 20 000. Il y a aussi le permis pour les marchands de dholl puris qui est passé de Rs 500 à Rs 1500 et celui d’un atelier de réparation de bicyclettes de Rs 3 500 à Rs 7 000.
« Je ne puis continuer ainsi avec les frais d’électricité, de l’eau, du téléphone sans oublier les salaires des employés qui augmentent. Où les commerçants vont-ils trouver de l’argent pour faire face à cette hausse si ce n’est dans la poche des consommateurs eux-mêmes », déclare M. Ramnauth, avant de se demander « ki sannla pou soufer, ti dimounn mem ? Pa pou kapav anpes pri monte. »
Selon M. Ramnauth, le gouvernement est en train de décourager les petits entrepreneurs qui cherchent leurs moyens de vivre d’eux-mêmes. « Li pa ankourazan ditou », estime-t-il. Le président de la SOA rappelle que la situation économique est difficile pour tout le monde, plus particulièrement pour les petits. « Le gouvernement doit revoir sa décision. Au cas contraire, les petits vont souffrir », déclare-t-il. M. Ramnauth a annoncé que les démarches légales sont en cours pour porter cette affaire en Cour suprême la semaine prochaine où elle va réclamer une judicial review.