Joli coup de filet d’une escouade de l’Anti Drug Smuggling Unit (ADSU), sous la supervision du Detective Inspector Ramtanon, en ce début d’année 2013 avec la saisie d’héroïne d’une valeur marchande d’environ Rs 6 millions. Au total, 36 boulettes d’héroïne, représentant 395 grammes, ont été retrouvées dans le corps d’une passeuse malgache de 32 ans.
Selon les recoupements, le mardi 1er janvier, les hommes du DI Ramtanon devaient obtenir des informations fiables à l’effet qu’une Malgache, suspecte, sous le nom de Tiaraza Syldette Ratolimevasoa (32ans), était arrivée à Maurice la veille à bord du vol MD 186 en provenance de Madagascar. Des renseignement en possession des limiers indiquaient que la Malgache transportait de la drogue dissimulée dans son corps. Une opération a été montée le même jour à Coco Villa, Mahébourg, où Tiaraza Syldette Ratolimevasoa devait séjourner durant son passage à Maurice. Après une descente des enquêteurs de l’ADSU, la Malgache de 32 ans, femme de ménage de son état,  a été transférée à l’hôpital Jawarharlall Nehru pour subir un examen à rayons X. Le rapport des analyses devait confirmer la présence de « foreign bodies » dans le corps de la suspecte. Devant ces faits accablants, elle a fini par passer à table en indiquant qu’elle a avalé, à Madagascar, des boulettes d’héroïne sur instructions pour fournir le marché mauricien. Ainsi, durant la nuit, elle devait expulser un total de 36 boulettes avant de quitter le centre hospitalier dans la journée de vendredi. Toutefois aucun « control delivery exercise » n’a été réalisé par les limiers de l’ADSU compte tenu qu’aucune communication n’a été établie avec ceux qui devaient récupérer l’héroïne. L’enquête policière se poursuit.