De plus en plus d’armes circulent illégalement dans le pays. Elles rentreraient à travers les mêmes circuits que la drogue, par des réseaux bien organisés et des complicités à différents niveaux. Un policier affirme que les forces de l’ordre sont dépassées. Un bref état des lieux souligne une situation inquiétante, mais la police se montre rassurante. Toujours est-il qu’un homme a récemment été tué par balle à St-Pierre lors d’un règlement de comptes.
“À Maurice, on trouve plusieurs types d’armes à feu. Des HK, des fusils automatiques, des Magnum, entre autres”, souligne un membre de la force policière. Durant ses longues années d’expérience, il en a vu de toutes sortes, notamment lors de perquisitions. “Vous seriez étonnés de voir ces armes à feu. J’ai vu du matériel très sophistiqué, comme des fusils à lunette qu’utilisent les snipers.” Il affirme qu’outre les gros bonnets de la drogue, la possession d’armes sans permis est l’apanage de Mauriciens de toutes les couches sociales. “Souvent, c’est pour se protéger, mais les armes sont issues des réseaux de contrebande.”