Le procès intenté aux Assises à Jean-Claude Nestor pour trafic d’héroïne s’est ouvert hier. L’accusé a plaidé non-coupable à la charge qui pèse sur lui et est défendu par Me Mahen Saulick. Rappelons qu’il avait été arrêté l’année dernière à bord du bateau Glory I avec 3,7 kg d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 58 millions.
Jean-Claude Nestor qui a plaidé non-coupable est représenté par Me Mahen Saulick. La poursuite est représentée par Me Shakeel Bhoyroo, assisté par Me Nitisha Seebaluck. Lors de l’audition des témoins, des officiers de l’ADSU ont été questionnés sur le déroulement de la reconstitution des faits le 16 avril 2012. Le PC Mootoosamy a indiqué que le jour de la reconstitution des faits, l’enquiring officer était l’officier Baptiste et que les ordres venaient de lui. La poursuite a demandé au PC Mootoosamy quel était son rôle lors de la reconstitution des faits et qui sont ceux qui étaient présents sur les lieux. Ce dernier a répondu qu’il était chargé de prendre des photos de plusieurs spots sur le bateau et qu’à ce moment quelques officiers de l’ADSU et l’accusé étaient présents. Cependant lors du contre-interrogatoire, Me Saulick a demandé au témoin si l’accusé avait été arrêté à l’époque, ett l’officier a répondu qu’il ne savait pas. La défense a demandé au PC Mootoosamy si c’était l’accusé qui avait emmené les officiers présents pour montrer les spots ou si c’était les policiers qui lui avait emmené sur les lieux. Le témoin a répondu que l’accusé était sous escorte policière et que la reconstitution des faits se faisait sous les ordres de l’officier Baptiste. La défense a renchéri en déclarant que les officiers ont emmené l’accusé en usant de force pour montrer les spots mais le témoin a répondu qu’il n’était pas au courant d’une telle chose. Le PC Bahadoor a, lui, affirmé en Cour que l’accusé avait montré les différents spots volontairement et sous aucune contrainte. Il a affirmé qu’il y avait à ce moment des officiers de l’ADSU et aussi des officiers de la NCG.
La défense a demandé au témoin Bahadoor s’il était au courant que l’accusé avait été arrêté tôt le matin et qu’il devait subir plusieurs interrogatoires de la police pendant toute la journée. Le témoin a répondu que son travail était de mener à bien la reconstitution des faits et qu’il ne savait rien d’autre.
Pour rappel, en 2012, des agents de l’ADSU ont saisi 3,7 kg d’héroïne à bord du bateau de pêche Glory 1 en provenance de Madagascar. À l’arrivée de l’embarcation au port, une équipe de l’ADSU de Port-Louis et une de la NCG sont montées à bord en vue d’une fouille minutieuse. Elles y ont découvert des boulettes d’héroïne pesant 3,5 kilos et 7,8 kilos de cannabis, le tout représentant une valeur marchande de Rs 58 millions. La drogue, dissimulée dans un sac en raphia, se trouvait dans le store du navire. Jean-Claude Nestor, qui se trouvait à bord du Glory 1, a été arrêté.
Jean-Claude Nestor a balancé le nom du commanditaire présumé de cette importation de drogue, un certain Jean-Alain Rose, 48 ans et habitant de Roche-Bois. Selon lui, Jean-Alain Rose aurait commandé cette drogue à Madagascar et lui-même n’aurait agi qu’en tant que simple passeur. L’audition des témoins continuera dès demain matin.