Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, alias Ballon, a comparu devant les Assises hier dans le cadre des débats sur la motion de son avocat, Me Rex Stephen, pour sa remise en liberté sous caution. L’homme d’affaires, déféré aux Assises pour importation et trafic de drogue, reste en détention en attendant le “ruling” du juge Bobby Madhub. Me Rex Stephen a par ailleurs soutenu que son client a un casier judiciaire vierge, précisant qu’il est disposé à appliquer les conditions qui lui seront imposées s’il obtient sa remise en liberté. La police a objecté à la demande de la défense, indiquant que l’accusé pourrait quitter le pays, pourrait interférer avec des témoins potentiels ou encore pourrait être tenté de commettre un autre délit s’il était relâché. Le juge Bobby Madhub rendra sa décision à une date ultérieure. Par ailleurs, Me Stephen a indiqué qu’il n’insistera pas sur sa motion précédente pour un procès séparé.
Les faits remontent à 2012. Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, alias Ballon, était engagé dans l’importation de fruits de mer et faisait des allers-retours entre Maurice, Madagascar, l’Afrique du Sud et l’Inde. Cet habitant de Beau-Bassin tenait également un entrepôt au port franc alors que son intermédiaire, Muhammad Ashfaaq Khan Mohidinkhan, était gérant d’une boutique à Plaine-Verte. Ce dernier essayait d’écouler l’héroïne que l’homme d’affaires lui faisait parvenir.
Ayant eu vent de ces activités, les officiers de l’ADSU ont surveillé les deux suspects avant d’intervenir lors d’une opération de livraison. Jean-Marc Yan Teck Ng Man King et Ashfaaq Khan Mohidinkhan avaient alors été pris la main dans le sac. Leurs domiciles ont ensuite été perquisitionnés. Les enquêteurs n’avaient rien trouvé de compromettant chez Ashfaaq Khan Mohidinkhan, mais un kilo d’héroïne avait été découvert chez Jean-Marc Yan Teck Ng Man King.