La police réunionnaise présentant la saisie record de zamal à la presse

Les quatre Mauriciens faisant partie de la bande de six individus arrêtés vendredi à Sainte-Rose, à La Réunion, pour trafic de 142 kg de cannabis, aussi connu comme « zamal » à l’île soeur, restent en garde à vue sous ordre du procureur de Saint-Denis. Leur interrogatoire se poursuit. Ils seront présentés en cour aujourd’hui pour leur inculpation provisoire.

Le bilan est conséquent : 142 kilos de gandia d’une valeur marchande de Rs 100 millions, soit 2,5 millions d’euros, selon des estimations des autorités à l’île-sœur.

Les enquêteurs avaient placé sous surveillance les suspects pendant plusieurs mois. Ce qui a abouti à l’arrestation des six suspects qui s’apprêtaient à embarquer dix sacs de gandia sur un hors-bord en partance pour Maurice. Les deux autres suspects arrêtés sont également en garde à vue. Toutefois, des suspects qui se sont échappés par la mer, dont ceux à bord du bateau venu de Maurice pour faire traverser la marchandise jusqu’à l’île soeur, sont toujours recherchés.

L’enquête se poursuit afin de mettre la main sur le cerveau de ce réseau.