photo d'illustration

Des charges ont été retenues contre trois cadres de la National Transport Authority (NTA). Ils font face à 17 charges pour “Fraudulent alteration of public document” en violation au Code pénal.

Il est reproché à trois examinateurs de la NTA — nommément Girdharry Khurun, Danesh Dowlot et Veekash Sarju — d’avoir, à plusieurs reprises depuis 2014, « whilst being public officers, who in drawing up a document in the discharge of their duties, wilfully and fraudulently alter its particulars ». Ce qui constitue une violation des articles 107 et 121 du Code pénal.

Ces délits auraient été commis entre juin et novembre 2014. Girdharry Khurun, Danesh Dowlot et Veekash Sarju avaient émis des certificats de “fitness” à des véhicules qui n’avaient jamais franchi la grille d’entrée du centre de contrôle technique.

Cette affaire avait éclaté à la suite d’une enquête de l’ICAC. Après avoir reçu plusieurs lettres et appels anonymes, la commission anti-corruption avait ouvert une enquête sur ces trois fonctionnaires.

Ayant épluché les “Gate Entry Records” au centre de Plaine-Lauzun, l’ICAC avaient conclu que Girdharry Khurun et ses deux complices avaient falsifié des documents. Vingt-quatre témoins ont été assignés au procès.

À noter que Danesh Dowlot, qui faisait déjà face à un procès pour un délit similaire, a été condamné hier à 120 heures de travaux communautaires. Il avait écopé de neuf mois de prison, peine qui a été reconvertie.