@illustration

Après l’arrestation de Mahen Ramessur, 33 ans, alias « Zougoul », la semaine dernière avec Rs 7 M de drogue, l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a ciblé une tante de sa petite amie et a perquisitionné sa maison à Morcellement Madhoo, Baie-du-Tombeau. En se basant sur certains renseignements, une équipe sous la houlette du sergent Mohun a débarqué chez Rosinette Manan, une “cleaner” de 48 ans, où elle est tombée sur trois boîtes en carton contenant plusieurs bijoux, des documents et une somme de Rs 1 411 325, en différentes coupures et qui proviendrait d’un trafic de drogue. La police soupçonne que les objets appartiennent à Zougoul, qui les a dissimulés chez la quadragénaire en vue de ne pas éveiller les soupçons de la police.

Selon l’Adsu, Mahen Ramessur serait un gros dealer, faisant partie d’un réseau de drogue qui écoule leur marchandise dans les régions de Baie-du-Tombeau, Batterie-Cassé, Bois-Marchand et Roche-Bois. Rosinette Manan a été traduite hier en justice, où une accusation provisoire de blanchiment d’argent a été logée contre elle. Elle n’a pas encore consigné sa version des faits pour expliquer la provenance de cette importante somme d’argent, d’autant que son emploi ne lui permet pas d’amasser une telle fortune. Entre-temps, la police examine les différents documents qui ont été retrouvés chez elle.

La police avait débarqué le 13 août chez Zougoul, à Bois-Marchand, pour une fouille, mais ce dernier était absent. L’Adsu a alors appris qu’il aurait dissimulé de la drogue chez sa tante, une retraitée de 61 ans résidant Valton Road, Montagne-Longue. Les policiers n’avaient rien trouvé de compromettant chez la sexagénaire qui disait tout ignorer sur les activités de son neveu.

Entre-temps, une Toyota blanche avec Mahen Ramessur au volant est entrée dans la cour et en apercevant la police, il a pris la fuite laissant la voiture sur place. En fouillant l’engin, les policiers sont tombés sur un sac en plastique renfermant dix colis enroulés dans du ruban adhésif et contenant du cannabis synthétique dont le poids s’élève à plus d’un kilo, et un autre sachet en plastique contenant 86 grammes d’héroïne. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 7 M.

Finalement, Zougoul s’est présenté aux Casernes centrales quelques heures après cette opération pour se constituer prisonnier. Il a avoué que la drogue lui appartient et devait disculper la retraitée dans cette affaire. Avec l’arrestation de Rosinette Manan, la police compte démanteler son réseau dans les jours à venir. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Bhojoo, assisté du surintendant Azima et de l’ASP Jankee.