Louis Jonathan Petrichier, alias Tito, âgé de 39 ans, a été arrêté par l’Independent Commission against Corruption (ICAC) vendredi pour blanchiment d’argent. Soupçonné d’être l’importateur de 1,3 kg d’héroïne saisi sur une Malgache à l’aéroport en septembre 2012, il a cette fois été épinglé par l’équipe de Navin Beekarry pour l’achat d’un camion d’une valeur de Rs 175 000 et d’une fourgonnette pour Rs 375 000. Tito a réglé ces transactions en liquide alors qu’il a été incapable d’expliquer la provenance de cet argent.

L’Asset Recovery Investigation Division a déjà entamé des procédures légales pour restreindre la vente de ces véhicules. Tito a, lui, été traduit en justice hier et une accusation provisoire de blanchiment d’argent a été retenue contre lui.

Le trentenaire n’est pas un inconnu de la brigade antidrogue, qui l’avait dans son viseur depuis des années pour ses déplacements douteux à Madagascar. Et il a finalement été appréhendé en septembre 2012 dans le sillage de l’enquête sur l’importation de Rs 20 M d’héroïne. La mule Rondroniaiana Fanantenana Rasanomezamdsoa, 29 ans, originaire de Tananarive, avait été interceptée par l’ex-Ports Suveillance and Enforcement/Interdiction Unit des services de douane après avoir débarqué du Mauritius Trochetia.

Elle avait caché la drogue dans un sac qu’elle devait livrer à son contact à Plaine-Verte. Venu prendre livraison de la drogue, Jonathan Petrichier avait faussé compagnie à la police. Finalement, le suspect s’était constitué prisonnier en présence de l’avocat Raouf Gulbul. Il avait rejeté les accusations portées contre lui. Néanmoins, un enquêteur de l’ADSU l’avait reconnu lors d’une parade d’identification.

Après quelques mois, Tito avait retrouvé la liberté conditionnelle en attendant son procès. Mais en décembre de l’année dernière, l’ADSU l’a de nouveau arrêté chez lui à Roche-Bois avec des liasses de billets évaluées à Rs 1,9 M que la police soupçonne de provenir d’une source illicite. Interrogé sur cette découverte, Toto n’avait pu justifier la provenance de cette somme. Il avait été inculpé pour blanchiment d’argent. Son nom a été évoqué par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, qui présidait la commission d’enquête sur la drogue, lors de la convocation des avocats Rex Stephen et Athon Murday.