L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a pris la décision de démarrer une enquête sur un délit allégué de trafic d’influence contre le Parliamentary Private Secretary (PPS) Dhiraj Khamajeet. Cette démarche fait suite à une déposition du directeur de Transparency Mauritius, Jeet Golam, réclamant l’ouverture d’une enquête sous la Prevention of Corruption Act contre ce parlementaire travailliste pour ses propos au sujet de la formule de recrutement dans la fonction publique.
Le responsable de Transparency Mauritius a déposé à l’ICAC des extraits de la bande sonore rapportant la déclaration du PPS et diffusée sur les ondes de Radio Plus aussi bien que la lettre d’excuses du principal concerné. Dans un premier temps, l’ICAC compte procéder à l’audition des principaux témoins de cette affaire, dont le journaliste de Radio Plus Elvis Adaken, et également l’agent travailliste qui avait enregistré les commentaires du député de Flacq/Bon-Accueil (No 9).
Le PPS Khamajeet sera convoqué par l’ICAC pour être entendu Under Warning à une étape ultérieure. Dans ses propos, qui ont soulevé un véritable tollé au sein du monde syndical de la fonction publique, il avait soutenu que les parlementaires de la majorité seraient en mesure de recruter leurs partisans dans la fonction publique en subtilisant les pouvoirs de la Public Service Commission. Pressentant une éventuelle convocation, le principal concerné a déjà retenu les services de Me Rama Valayden.