Le procès intenté à Ishtyaque Ahmed Mushtaque Ahmed Shaik, un ressortissant indien de 35 ans, s’est terminé hier aux assises, devant le juge Pritviraj Fekna. Ce dernier lui a infligé une peine de prison de 26 ans.
Le ressortissant indien, qui travaillait à Maurice dans la collecte de métaux usés, était poursuivi pour « wilfully, unlawfully and knowingly being in possession of dangerous drugs for the purpose of distribution in breach of sections 30 (1) (f) (ii) 47 (2) and 5 (a) of the Dangerous Drug Act. » Il avait été arrêté à Triveni Guest House à Beau-Bassin par des officiers de l’ADSU le 21 octobre 2008, alors qu’il avait dissimulé 136.9 g d’héroïne contenu dans 39 capsules en plastique dans une armoire d’une chambre. Lors de la séance d’hier, l’avocat de l’accusé, Me Neelkant Dulloo, avait déclaré que son client était un petit dealer agissant en amateur et non le maillon d’un important réseau et avait donc demandé la clémence de la cour. Le juge, cependant, a noté que l’accusé faisait partie d’un important réseau de trafiquant de drogue qui importe ces drogues illicites de l’Inde à Maurice pour les mettre sur le marché. Le juge a trouvé que la quantité importante de la drogue importée de l’Inde et le fait que l’accusé ne soit pas à sa première visite à Maurice démontrent qu’il n’est en aucun cas un « small-time drug trafficker ». La valeur marchande de la drogue est estimée à plus de Rs 2 millions. Afin de donner sa sentence, le juge Fekna a pris en considération le background de l’accusé. Ce dernier est un ressortissant indien marié et père d’une fille. Le juge a noté qu’il n’avait pas terminé l’école mais qu’il avait étudié le commerce et d’autres filières et détient un diplôme en électronique. Le ressortissant indien a commencé à travailler comme supervisor dans la section import d’une compagnie quand il avait 20 ans et il a changé plusieurs fois de boulot au fil des ans pour subvenir aux besoins de sa famille. Il en est à sa troisième visite à Maurice. La première fois, le 5 octobre 2006, il serait venu à Maurice pour travailler dans la collecte de métaux usés pour la vente, recommandé par des ressortissant indiens qui s’étaient installés à Maurice et travaillaient dans ce domaine. Pour donner sa sentence, le juge a pris en considération le casier judiciaire vierge d’Ahmed Shaik ainsi que sa situation familiale. Toutefois, le juge a déclaré que le ressortissant indien savait très bien ce qu’il faisait vu son niveau d’éducation et sa situation professionnelle en Inde.
Ishtyaque Ahmed Mushtaque Ahmed Shaik a ainsi été reconnu coupable de trafic de drogue par la Cour d’assises. Les cinq ans passés en détention seront déduits de sa sentence.