Le procès intenté à la Française Aurore Gros-Coissy (25 ans), arrêtée à l’aéroport de Plaisance en possession de 1 680 cachets de Subutex, devant reprendre sur le fond lundi aux Assises devant le juge Bobby Madhub. Il a finalement été renvoyé et fixé pour les 2 au 5 septembre, l’accusée ayant fait savoir à la Cour qu’elle avait décidé de changer d’avocat. Son ancien homme de loi, Me Rex Stephen, avait en effet logé une motion pour se retirer de l’affaire, expliquant à la Cour que sa cliente avait décidé de changer d’avocat à la dernière minute. Ce n’est que vendredi, vers 22h, qu’il a reçu un courriel du consul de l’ambassade de France l’informant que la mère d’Aurore Gros-Coissy demandait que sa fille soit désormais représentée par Me Gavin Glover. Me Glover étant pris dans d’autres engagements professionnels, il n’était toutefois pas présent pour débuter le procès, comme prévu lundi. L’affaire a de nouveau a été appelée ce matin et Me Glover, qui vient de se saisir du dossier de la jeune Française, a fait une demande auprès du Parquet pour que les “briefs” lui soient communiqués. L’affaire a donc été renvoyée au 2 septembre.
Pour rappel, Aurore Gros-Coissy a été arrêtée à l’aéroport de Plaisance en possession de 1 680 cachets de Subutex. Elle a été inculpée sous une accusation provisoire de trafic de drogue. Elle a plaidé non coupable.