Recherché pendant plusieurs mois par l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU), Will Townsend, l’oncle du trafiquant de drogue Curly Chowrimoothoo, a été extradé de Madagascar aux petites heures ce matin. Il est soupçonné par les Casernes centrales d’être un maillon fort pour l’acheminement des cargaisons de drogue de la Grande île jusqu’à notre territoire.
Selon les Casernes centrales, c’est Will Townsend qui prenait la livraison d’héroïne pour ensuite la donner aux skippers qui devaient rentrer à Maurice. La police estime que le réseau Chowrimoothoo aurait importé plus de Rs 500 M de drogue de 2014 jusqu’au démantèlement du réseau à Résidence Kennedy l’année dernière.
La police soupçonne également Will Townsend d’être lié à l’importation de 5,6 kg d’héroïne estimée à Rs 180 M en mai 2016. Cette opération a conduit à l’arrestation de Samantha Chowrimoothoo, épouse de Curly, après une prise en filature par la National Coast Guard (NCG) en mer à Baie-du-Tombeau jusqu’à Quatre Bornes. D’après les renseignements obtenus par les hommes du Deputy Commissioner of Police (DCP) Choolun Bhojoo, Will Townsend et le skipper Jim Henry s’étaient rendus à Madagascar durant cette période, où ils ont pris livraison de cette cargaison de drogue d’un Pakistanais nommé Abhu, qu’ils ont ensuite remise à l’équipage de la pirogue Maggi Mai. Entre-temps, l’ex-policier Preddy Chinien avait pour tâche de contrôler toute l’opération grâce à un téléphone satellite. L’équipage du Maggi Mai a jeté la drogue au large de Baie-du-Tombeau et a mis le cap vers Port-Louis car il savait que la pirogue était dans le viseur de la police. C’est un hors-bord, avec à son bord Cédric Petit, Jean Fabrice Adolphe et Darcy Addison, qui a récupéré la drogue. Ces derniers ne savaient pas que la police les suivait et la drogue a finalement été interceptée au domicile de Samantha Chowrimoothoo à Quatre-Bornes. Ayant appris la nouvelle, Will Townsend est resté à Madagascar. Idem pour Cédric Petit, qui avait réussi à fausser compagnie à la police lors de cette opération de saisie et mis les voiles sur la Grande île.
Selon nos informations, l’interrogatoire de Will Townsend n’avait pas encore débuté dans la matinée. Les enquêteurs n’avaient pas encore confirmation hier matin s’il allait être débarqué sur le sol mauricien aujourd’hui. Sauf imprévu, il sera placé en détention policière ce soir et pourrait même faire l’objet d’une inculpation provisoire en justice dans les prochaines heures.