Quelle femme ne rêve pas d’avoir le ventre plat et la taille affinée ? Mais malgré les exercices, rien n’y fait. Pas de panique : Shaheen Joomye a peut-être la solution. Lors d’une visite aux Etats-Unis, cette dernière a en effet découvert l’I-LipoXcell, un traitement révolutionnaire qui a su se distinguer sur le marché européen, notamment en France, où il a reçu le prix du meilleur traitement d’amincissement aux Victoires de la Beauté. Shaheen Joomye est la première a introduire le concept à Maurice.
À Pointe-aux-Canonniers, dans une salle spécialement aménagée, l’I-LipoXcell, une machine ayant pour objectif de « faire fondre les graisses », et ce sans aiguille, fait le bonheur de Véro. À la regarder, on ne dirait pas que cette mère de quatre enfants a beaucoup de kilos à perdre. Et pourtant ! « Détrompez-vous ! À la naissance de mon quatrième enfant, j’avais beaucoup pris au niveau du ventre. J’étais étonnée de voir Shaheen, dont l’enfant est dans la même classe que le mien. Elle arborait une taille fine alors que je l’avais connue un peu boulotte après la naissance de son deuxième enfant. Elle m’a raconté voir utilisé l’I-LipoXcell, traitement qui lui avait beaucoup changé sa vie. J’ai testé et le résultat est concluant. »
Shaheen Joomaye explique que la machine, qui offre une alternative à la liposuccion, est un traitement sans danger et convient parfaitement aux femmes comme aux hommes. Son fonctionnement ? Il est simple : l’I-LipoXcell utilise en fait des rayons laser à faible intensité visant à aplanir la cellulite, réduire les graisses et sculpter le corps. L’engin intervient aussi au niveau des bras, du menton, du ventre et des cuisses, et permet de perdre 2 à 4 cm de circonférence de l’abdomen après chaque traitement. « On n’a pas besoin d’avoir recours à la chirurgie esthétique. Cette machine permet à chacun d’obtenir le résultat voulu. » Pour mener à bien sa mission, Shaheen Joomaye a sollicité l’aide d’une doctoresse. Mais attention toutefois, car tout le monde ne peut pas bénéficier de cette technologie, à l’instar de ceux ayant des troubles cardio-vasculaires, des problèmes de varices ou d’épilepsie.
En quoi consiste le traitement ? Le patient entre ses coordonnées dans la machine (nom, âge et taille) et reçoit d’abord un bilan de santé commentant le taux de graisse qu’il a dans le corps et s’il fait ou non de la rétention d’eau. Commence alors le traitement sur la partie qu’il souhaite affiner, à savoir, dans la plupart des cas, le ventre. « Le laser brûlera l’amas de graisses stockées, ensuite la ventouse travaillera sur les parties sensibles nécessitant un remodelage. Le résultat est comparable à une liposuccion chirurgicale, sauf qu’ici, aucune aiguille n’est utilisée. » Shaheen Joomye explique que la couche de graisse peut être réduite à 30% et que huit séances sont recommandées, les huit coûtant un total de Rs 20 000. Ceux ne souhaitant s’offrir que quelques séances peuvent aussi le faire, à raison de Rs 2 500 la séance.