Photo d'illustration

La Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud a arrêté un General Worker du ministère des Collectivités locales pour avoir mis feu à la maison d’un retraité de 65 ans à Tranquebar hier.

Interrogé sur son geste, le suspect, âgé de 34 ans, a déclaré avoir commis un vol sur place et qu’il n’a pas voulu laisser de trace de son passage. Entre-temps, le sexagénaire se retrouve sans toit et est hébergé par un membre de sa famille.

C’est vers 15h hier que les pompiers de Port-Louis ont reçu l’alerte d’un incendie au rez-de-chaussée d’une maison, rue Jules Mallac à Tranquebar. Après avoir maîtrisé les flammes, les pompiers ont confié à la police qu’il y avait des vêtements partiellement brûlés par terre et qu’ils soupçonnaient un incendie criminel. Une équipe du Central Electricity Board (CEB) devait également confirmer la thèse criminelle, n’ayant détecté aucune faute sur le réseau. De son côté, le sexagénaire a déclaré que tous ses effets personnels se trouvaient bien à l’intérieur, mais qu’il n’a pu chiffrer la valeur des dégâts à ce stade.

Le dossier a été confié à l’équipe de l’ASP Dussoye. En se basant sur certains renseignements, les enquêteurs de la CID de Port-Louis avec la collaboration de l’Anti Robbery Squad se sont rendus sur la plage publique de La Pointe, à Pointe-aux-Sables, où ils sont tombés sur le suspect. Ce dernier était seul et paraissait louche. Après que les policiers ont décliné leur identité, il est vite passé aux aveux. « Misie mo vinn kasiet la polis isi. Mo finn fer enn erer ». Il a alors avoué : « Mo finn al kokin dan lakaz enn dimoun dan Tranquebar ek apre mo finn met dife dan so lakaz mo finn sove. Mo vinn kasiet isi dan Pointe-aux-Sables pou ki personn pa gagn mo kont ». Il devait s’excuser de son acte.

Il a été emmené aux Casernes centrales pour expliquer le déroulement de ce vol et de l’incendie. Le fonctionnaire a déclaré qu’il réside lui aussi à Tranquebar et qu’il avait ciblé la maison du sexagénaire pour commettre un vol. Il a attendu que le retraité soit absent pour passer à l’acte. « Mo finn defons enn laport pou rant andan. Mo finn fouy partou dan lakaz pou kokin so kas me mo pa finn gagn nanyen. Mo finn devid larmwar pou rod inpe kas me mo pa finn gagn nanyen ». Selon le suspect, il a senti la colère l’envahir à cet instant. « Mo finn gagn ner ek pou ki la polis pa retras mwa, mo finn fer lespri pou met dife pou mo kapav efas mo lanprint. » Le fonctionnaire s’est saisi d’une bouteille d’huile dans la maison et une boîte d’allumettes pour incendier le lieu.

Il a expliqué aux enquêteurs : « Mo finn met dife dan enn matla pou ki li pran pli vit ek osi dan bann linz ki mo finn devide dan larmwar. Apre mo finn sorti dan lakaz monn ale. » Le trentenaire a déclaré n’avoir rien volé dans la maison et comme il était effrayé, il s’est dirigé vers Pointe-aux-Sables. Après son interrogatoire, le suspect a été placé en détention au poste de police de Pope Hennessy. Il est attendu au tribunal de Port-Louis ce mardi pour son inculpation provisoire.