Le poste de police de Pope Henessy

Apprenant en début de soirée mercredi qu’une collégienne en uniforme était en pleurs au Dauget, près du Champ-de- Mars, des policiers du poste de Pope Hennessy, accompagnés par des éléments de la Child Development Unit (CDU), se sont rendus sur place.

L’adolescente (13 ans) a refusé de rentrer chez elle et aurait même menacé de mettre fin à ses jours. Elle a expliqué à la police qu’elle avait peur de son père qui l’avait frappée lundi. Elle avait fait école buissonnière en début de semaine et elle a appris que la rectrice avait contacté sa mère mercredi, lui demandant une explication concernant son absence. Son père a été mis au courant de ce fait et craignant qu’elle soit maltraitée à son retour du travail, elle a préféré quitter sa maison.

Selon la collégienne, le mois dernier, elle ne s’était pas rendue à ses leçons particulières et en apprenant la nouvelle, son père l’avait frappée avec un tuyau PVC. L’ado avait couru dans sa chambre où son père l’avait rejointe avec un bâton et l’a rossée. C’est après l’intervention de sa mère que les coups ont cessé. Elle avait subi des blessures aux mains.

Elle craint un épisode semblable si elle rentre chez elle. La police a tenté de lui faire entendre raison en promettant de parler à son père, mais la collégienne a refusé de rentrer. Elle a demandé à être prise en charge par la CDU et à être examinée par un médecin. Ses parents ont été informés de la situation et elle a été placée dans un centre dans l’immédiat.

La police a ouvert une enquête pour “battered child” et souhaite obtenir la version du père dans cette affaire.