L ‘affaire Didier Maingard/Nandanee Soornack retient toute l’attention du PTr et a longuement été commentée, hier, par le président du parti, Patrick Assirvaden, qui animait une conférence de presse aux côtés de la secrétaire générale Kallyanee Jhugoo et d’autres membres du parti. Pour le PTr, SAJ a reçu deux gifles magistrales cette semaine avec en l’occurrence le conseil de district de Rivière-Noire qui affirme n’avoir octroyé de permis à Didier Maingard et qu’aucun développement n’a été effectué sur ce terrain à ce stade et également le communiqué de presse émis par le notaire Didier Maigrot, confirmant qu’il y a eu paiements pour la transaction immobilière, concernant l’achat par l’activiste rouge d’une maison de Rs 30 M à Floréal.
« SAJ a propagé des falses news dans le but délibéré de salir. Il s’agit de diffamation criminelle et nous souhaitions et espérons qu’une enquête soit initiée sur les mensonges de SAJ et que ceux qui doivent payer les conséquences payent les conséquences », dit Patrick Assirvaden. Et d’inviter le leader de l’opposition, Alan Ganoo, de se prononcer sur cette affaire. Concernant l’affaire MedPoint, le PTr estime que le leader du MSM Pravind Jugnauth use de « delaying tactics » et devrait « arret kasiet ». L’affaire doit relever de la Cour de justice, estime le PTr.
En moins d’une semaine, le PTr, la population a pu témoigner de la « cabale montée par SAJ avec la complicité d’une certaine presse ». C’est en ces termes que Patrick Assirvaden commente les derniers développements intervenus dans l’affaire Maingard/Soornack, dont SAJ a fait état lors d’une conférence de presse conjointe avec le MMM le vendredi 15 mars. Aujourd’hui, dit-il, la vérité remonte à la surface et « bombe la pe éclate dans figir SAJ mem ». Pour le PTr, les révélations du Conseil de district de Rivière-Noire cette semaine, à l’effet qu’il n’y a aucun développement en ce qui concerne les terres de Didier Maingard et également qu’aucun projet de Didier Maingard n’aurait été approuvé à ce stade, est un camouflet flagrant à SAJ et au MSM. Idem en ce qu’il s’agit du démenti du notaire Didier Maigrot qui a affirmé dans un communiqué de presse que la transaction immobilière pointée du doigt par SAJ, relevant notamment de l’achat par Nandanee Soornack d’une maison de Rs 30 M à Floréal, a effectivement été financièrement réglée.