Le recours aux transactions en ligne s’installe de plus en plus dans les mœurs à Maurice. C’est ce que relève un constat de la Mauritius Commercial Bank (MCB), qui soutient : « Bien que les Mauriciens privilégient toujours le “cash” pour leurs achats divers, en particulier en période de fin d’année, ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers d’autres modes de paiements. C’est ce que démontrent les chiffres sur les tendances d’achats via les canaux de paiements de la MCB. »

À la fin de l’année dernière, un état des lieux au niveau des transactions enregistrées par le MCBGroup note que du 1er novembre au 31 décembre, période qui représente le pic de consommation annuel, les retraits en espèces ont connu une décroissance, notamment aux guichets automatiques bancaires (GAB), qui affichaient une baisse nominale de 1%, alors que les retraits aux comptoirs ont régressé de 0,4% par rapport à la période correspondante l’année dernière. Par contre, d’autres types de paiement étaient privilégiés.

Les paiements mobiles à travers l’application Juice ont ainsi enregistré une croissance de plus de 140%. Les paiements sans contact sont d’ailleurs de plus en plus acceptés par les commerçants (plus de 1 900 actuellement). De par la facilité et le côté pratique de ce mode de transaction, une croissance de 65% en valeur d’achats en 2019 a été notée par rapport à 2018.

Commentant ces dernières tendances, Stéphanie Ng Tseung Yue, Head of Cards à la MCB, souligne : « Même si le “cash” est toujours prépondérant à Maurice, nous devons faire la transition vers le “cash lite” avant d’être totalement “cashless”. Et pour cela, il nous faut accroître l’acceptation des paiements digitaux, tant dans les services privés et publics que dans les commerces de proximité, les transports, etc., et ce tout en simplifiant l’expérience du client. »

Par ailleurs, le nombre de clients ayant recours à leurs cartes pour des achats par Internet a progressé de 24% comparativement à 2018, générant des effets favorables en termes de nombre (+27%) et de montants liés aux transactions en ligne (+21%).
Les transactions les plus prisées sont liées aux voyages (+30%), avec les compagnies aériennes en tête de lice, suivies des plateformes d’hébergement, tels que Booking.com et Airbnb. Sur le plan local, c’est le site marideal.mu qui tient le haut du pavé.

Le “Black Friday” demeure en outre le jour favori des Mauriciens pour les transactions en ligne, suivi du “Singles Day” d’Alibaba. Fait intéressant à noter : les micropaiements sur les “app stores” gagnent en popularité ainsi que les abonnements à Netflix (+205%). « L’augmentation des achats via Internet est une tendance mondiale et nous accompagnons cette évolution. Les Mauriciens sont de plus en plus connectés et recherchent des moyens fiables et sécurisés pour leur permettre d’acheter des produits et services sur la toile. Par ailleurs, les commerçants locaux commencent aussi à développer leur présence en ligne et, dans l’esprit “Lokal is beautiful”, nous encourageons nos clients à découvrir ces produits et services », ajoute le MCBGroup dans un communiqué.

Autre fait relevé : le dernier week-end avant la fête de Noël a vu le plus grand nombre de transactions, le 24 décembre se distinguant avec le plus grand nombre de transactions. Autre fait intéressant à noter pour le dernier mois de l’année dernière : avec le passage de Calvinia en alerte 3, les 30 et 31 décembre ont été marqués par une hausse notable du shopping en ligne, comparativement à l’année dernière. Le 30 décembre, par exemple, les transactions en e-Commerce ont fait un bond de l’ordre de 116%.

Pour le mois de décembre, les consommateurs clients de la MCB ont dépensé (par le biais des cartes bancaires et de Juice) majoritairement dans les supermarchés (27%), dans les magasins dits “retail” autres que les supermarchés (31%), dans les vêtements (11%) et dans les restaurants et les fast-foods (6%). Par ailleurs, la période de fin d’année semble aussi être un moment propice pour voyager. Stéphanie Ng Tseung Yue explique : « Le nombre de Mauriciens qui voyagent est à la hausse et la carte bancaire est un moyen de paiement pratique et accepté internationalement. Nous avons ainsi eu une hausse de 30% de l’utilisation de nos cartes à l’étranger pendant les mois de novembre et décembre. »