La directrice de communication du Labour et parlementaire de la majorité Nita Deerpalsing devra tôt ou tard être interrogée par le Central CID au sujet des rencontres alléguées entre le leader du Front solidarité mauricien (FSM) Cehl Meeah et l’ancien président de la République sir Anerood Jugnauth et le leader de l’opposition Paul Bérenger. Cette étape devra inéluctablement être franchie après l’interrogatoire de Cehl Meeah hier après-midi.
Lors de son audition dans les locaux du Central CID et en présence de son homme de loi Me Raouf Gulbul, le leader du FSM a apporté un démenti catégorique aux allégations de Nita Deerpalsing selon lesquelles il aurait rencontré à 13 reprises sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger en vue d’ourdir un complot dans une affaire de transfert de fonds pour le compte des présumés trafiquants de drogue de la bande à Gros Dereck. « Zame mo finn zwen sir Anerood Jugnauth ek Paul Bérenger. Saki Nita Deerpalsing pe dir li nek enn pir mansonz. Mo dir Central CID bizin aret Nita Deerpalsing kouma ti aret mwa », a déclaré Cehl Meeah en quittant les locaux du Central CID hier après-midi.
À ce matin, les responsables de cette enquête ouverte suite à une déposition de l’ancien président de la République le 3 décembre dernier mettent au point la stratégie pour aborder la prochaine étape, soit la convocation de Nita Deerpalsing pour audition Under Warning. Très peu de détails ont transpiré quant au calendrier arrêté à cet effet.
D’autre part, il n’est pas à écarter que le Premier ministre Navin Ramgoolam soit appelé à collaborer à cette enquête vu qu’à un certain moment, il est intervenu en affirmant que les rencontres entre Cehl Meeah et les deux dirigeants de l’opposition s’étaient déroulées en pas moins de huit occasions. Cette question de rencontres aurait été évoquée lors du tête-à-tête entre le Premier ministre et le leader du FSM suite à des allégations à l’Assemblée nationale lors de la PNQ de Paul Bérenger sur les ramifications politiques du réseau de drogue de Gros Dereck. Affaire à suivre.