Le président de la Police Officers Solidarity Union (POSU), l’inspecteur Jaylall Boojhawon, a à la mi-journée déposé une lettre au bureau du Premier ministre, laquelle est également adressée au ministre mentor. Cette missive concerne le transfert « punitif » du constable Cadersa qui avait, le 24 novembre, pris en contravention Vijaya Sumputh, une proche du ministre du Tourisme Anil Gayan, avant d’être transféré vendredi dernier au Vacoas Detention Center.

Lire aussi | Contravention à Vijaya Sumputh: le constable Cardesa se confie

Devant la presse, le président de la POSU a relevé le « timing » de ce transfert, dressant un parallèle avec le transfert punitif de la policière Iris Toinette. Une affaire qui avait d’ailleurs était portée devant le parlement. « Zot inn bien kalkil zot “move” », a affirmé Jaylall Boojhawon. « Ils n’ont pas procédé au transfert tout de suite parce qu’ils savent que le syndicat soulèvera un tollé ».

Le président de la POSU a toutefois souligné que « li pa neseserman ki minis mentor ou Premye minis o kouran sa zafer-la, me bizin ena kikenn ki’nn pas deryer rido, ki’nn fer transfer sa polisie Cadersa-la ».

Le syndicaliste a déclaré que « enough is enough ». Et d’ajouter : « S’il faut aller jusqu’en Cour suprême pour un Judicial Review sur ce transfert punitif, nous le ferons. Nous prendrons toutes les actions musclées s’il le faut afin que le policier Cadersa regagne son poste au plus vite ».