Inspiré par sa victoire dans la Republic Cup aux dépens du Pamplemousses SC, La Cure Sylvester SC veut cette année voir plus loin. C’est donc dans cette optique que les dirigeants ont approuvé l’arrivée de Richard Achille comme entraîneur, ainsi que de quelques joueurs pour renforcer l’effectif.
Dans sa quête d’un meilleur classement, le club de la capitale a procédé à des recrutements. Ainsi, les Port-Louisiens ont enregistré la venue du milieu de terrain Damien Bauluck (GRSE), de l’attaquant ghanéen Fofo Akakpo en provenance du Chamarel SC et du défenseur Giovanni Jubeau (AS Rivière du Rempart). « Ce sont des recrutements que nous avons considéré comme de bons éléments pour le club », laisse-t-on entendre dans le giron de La Cure Sylvester.
Mais le club a aussi décidé de promouvoir trois joueurs issus de son équipe juniors. Il s’agit de Stéphane Zephyr, Kenny Bhugeeratee et Cédric Guillaume. « Nous avons décidé de leur faire prendre du galon au sein de l’équipe, car ce sont des jeunes prometteurs », poursuit-on. Cependant, d’autres arrivées sont prévues, même si, dans la pratique, les papiers n’ont pas encore été signés. Une situation qui n’est pas commentée par le club pour l’instant.
La Cure a également enregistré les départs de trois éléments, ceux des Nigérians Isaac Edia Ebhohimen, Moses Obonogwu et Edwin Chijioke Omenyi, rentrés dans leur pays. Mais il se pourrait que deux autres Nigérians viennent faire une pige afin de convaincre les dirigeants port-louisiens. L’avant-centre Godwin Ahukanna et le milieu de terrain Michael Azubuike sont attendus.
Par contre, le staff technique passera sous la direction de l’ancien international Richard Achille. Ce dernier, qui travaillait jusqu’à l’année dernière au ministère de la Jeunesse et des Sports, voit là une opportunité d’apporter son expérience à une équipe qu’on dit solide. « J’ai entraîné plusieurs équipes. Mais là, le vrai défi sera d’aider La Cure Sylvester à rester en Premier League », explique Richard Achille.
Une tâche aisée ? « Je ne sais pas. Il y a un effectif présent et je dois encore voir comment ils répondent au travail ». Cependant, il dit ne pas être un sorcier. « Je ne promets pas de miracles. Mais je promets que nous allons faire de notre mieux pour nous maintenir en Premier League ».
Pour cela, il compte s’appuyer sur les cadres, tels Jason Selmour et Yannick Macoa, et donner la chance aux jeunes d’intégrer le groupe. « La Cure Sylvester est une jeune équipe, avec beaucoup de talent. Maintenant, ce sera à moi, avec l’apport du staff technique et des supporters, de le faire éclore », poursuit l’ancien joueur entraîneur de Polar Star.
D’autant que le club a un trophée à défendre, en Republic Cup, mais il veut aussi éviter de jouer les play-offs en fin de saison. « Il nous a donné les réponses que nous voulions. Son palmarès parle pour lui », avancent les responsables du club. Danilo Perticots, qui avait conduit le club au sacre en Republic Cup, sera l’adjoint de Richard Achille.