La compagnie aérienne nationale s’est vue décerner  le label “4-étoiles” pour la qualité de ses services par l’agence britannique Skytrax, réputée pour ses audits et évaluations du niveau des services dans différents métiers de l’aviation, et dont les résultats permettent d’effectuer un classement par nombre d’étoiles (de deux à cinq). La cérémonie de remise officielle de cette distinction a eu lieu hier soir au centre de conférence international Swami Vivekananda, au Domaine Les Pailles.
L’obtention du label “4-étoiles” fait qu’Air Mauritius se voit aujourd’hui placée au même rang que 35 autres transporteurs commerciaux (sur un total de quelque 280 à travers le monde) et parmi lesquels on retrouve Air France, British Airways, Emirates et South African Airways. Le classement de Skytrax est réalisé sur la base de plusieurs critères touchant à des centaines d’éléments différents des services offerts par un transporteur, que ce soit au sol ou en vol, en “front line” ou en “back office”. La direction de Skytrax annonce que l’agence a développé une méthodologie et des outils d’analyse spécialisés pour l’évaluation de la qualité des services ou en assurant un « traitement juste, objectif et indépendant à chaque compagnie aérienne ».
Lors de la cérémonie de remise du label aux dirigeants d’Air Mauritius, et marquée par la présence d’un grand nombre d’employés de la compagnie nationale, Dass Thomas, président du conseil d’administration, a souligné que l’amélioration des produits et services offerts par Air Mauritius font partie intégrante du plan de restructuration lancé il y a deux ans. « La reconnaissance de la qualité de nos produits et services par une agence aussi réputée que Skytrax témoigne des progrès enregistrés par la compagnie ces dernières années », a-t-il déclaré. Dass Thomas et le Chief Executive Officer d’Air Mauritius André Viljoen n’ont pas manqué de rappeler que la compagnie nationale était « dans une situation difficile il y a trois ans, avec un “business model” » qui semblait ne plus tenir la route. Avec la mise en place du programme de transformation (7 step Plan), des améliorations considérables ont été notées dans divers domaines avec, à la clé, un retour à la rentabilité en 2013-14.
Andre Viljoen a soutenu que la direction, le management et le personnel ont travaillé dur pour l’exécution des différentes composantes du plan, dont celui de “Step Up” l’expérience du client. « Nous avons placé l’expérience client au coeur des préoccupations de la compagnie », a indiqué le CEO qui a, dans la foulée, fait état des mesures prises pour rehausser les capacités des quelque 2 900 employés d’Air Mauritius. « We have recognised that service can be a strong differenciator for our airline », ajoutera André Viljoen. Et Dass Thomas de faire ressortir qu’Air Mauritius, avec le classement “4-étoiles” de Skytrax, se retrouve aujourd’hui dans une nouvelle ligne, poursuivant que le défi, désormais, est de maintenir ce statut, sinon de continuer à améliorer le niveau des produits et services pour, éventuellement, atteindre un niveau supérieur.
Avant de remettre la distinction aux dirigeants d’Air Mauritius, Edward Plaisted, PDG de Skytrax, a fait ressortir que le classement “4 étoiles” est une reconnaissance des progrès accomplis par Air Mauritius en matière de qualité des services dans différents secteurs d’activités. « It’s a major breakthrough. you are now in an elite group », a-t-il déclaré à l’assistance. Par ailleurs, dans un communiqué émis par Air Mauritius, Edward Plaisted dit noter que le concept de service en classe affaires a été récemment rehaussé. Une décision qui complémente les autres mesures prises au cours de l’année écoulée pour améliorer le confort général des passagers en classe affaires aussi bien qu’en classe économique.
« Ces “4 étoiles” tiennent aussi en compte le fait qu’Air Mauritius confirmera bientôt le remplacement de sa flotte d’A-340 par de nouveaux avions. Ceux-ci permettraient, entre autres, de proposer aux clients des sièges couchettes en classe affaires ainsi que les plus récents systèmes d’audio et vidéo à la demande (AVOD) et autres divertissements à bord », fait remarquer le PDG de Skytrax.