Depuis hier les employés de la Corporation Nationale de Transport, affectés dans les dépôts de Souillac et Forest-Side, sont appelés aux urnes dans le cadre de la confirmation d’une action syndicale dans le secteur du transport en commun après le refus catégorique du gouvernement d’appliquer la grille salariale préconisée par le National Remuneration Board. Les indications disponibles de sources syndicales sont qu’à 11 heures ce matin, le taux de participation des employés avait atteint la barre des 85 %. L’exercice de vote sur les deux dépôts prend fin à 14 heures et le dépouillement devait être effectué à Port-Louis à partir de 15 h 30 cet après-midi.
Du côté des syndicalistes du tandem Union of Bus Industry Workers/General Workers Federation, l’on affiche la satisfaction au vu de ce taux de participation enregistré sur les deux dépôts de la CNT à la mi-journée. « Le vote sévère réclamé à l’encontre du ministre du Travail et des Relations industrielles se concrétise après la décision du conseil des ministres de vendredi dernier de refuser l’augmentation salariale. Malgré les tentatives de division pour faire échouer cet exercice, nous constatons que les travailleurs du transport ont fait preuve d’intelligence et ont saisi l’importance de cet enjeu », déclarait l’animateur syndical Ashok Subron à la mi-journée.
Après cette étape aux dépôts de Souillac et de Forest-Side, ce sont au tour des travailleurs affectés aux départements de La Tour-Koenig et de Rivière-du-Rempart de se rendre aux urnes à partir de demain. Ce prochain exercice, comme les précédents, se tiendra sur deux jours, soit jeudi et vendredi. La semaine prochaine, soit lundi et mardi, ce sera au tour des employés des dépôts de Remy Ollier et de Bonne Terre d’exprimer leur choix quand à une action syndicale d’envergure, c’est-à-dire une grève générale, pour forcer le gouvernement à valider l’augmentation salariale du NRB.