Le transport gratuit pour les élèves suscite des interrogations. Le feuilleton des « laissés sur le carreau » continuerait de plus belle. Comme en témoigne Louis Hervé Lagaillarde « bis pa arete pour pran zelev ».
Cet habitant de Bambous-Virieux expose les faits : « Sa finn pass lor la lign 18, ant Flacq ek Mahébourg dan enn bis prive. Mo rant dan bis-la parti Bambous-Virieux, res environ 15 plas dan bis-la ». Au prochain arrêt, Louis Lagaillarde remarque des élèves mais le chauffeur fait fi de leur présence. Et bis repetita  au prochain arrêt. « Lerla mo koz ek kontrolerr… Li dir mwa li pa pran lord ar mwa. »
Les faits se seraient produits dans l’après-midi du mercredi 7 mars. Louis Lagaillarde affirme néanmoins avoir été témoin de tels incidents à plusieurs reprises. « Apre se ki finn arive sa mercredi-la, monn deside sitiasyon-la pa kapav res koum-sa. Mo finn mett enn deposition station Mahébourg (Ndlr : pour agression verbale de la part du receveur) ek mo finn fer enn statement NTA osi. » Et d’ajouter : « Li pa normal nou kontign voyaz dan enn fason inumin koum-sa. »