« Nous ne participerons pas à la grève que prévoit l’UBIW (Union of Bus Industry Workers) demain », a annoncé le président du Front commun des syndicats du transport lors d’une conférence de presse ce matin. Youssouf Chotoye a aussi soutenu que le FCST « pa dakor ditou ar sa ». 
L’année dernière, suite à une requête d’augmentation de salaire, le ministre du travail Shakeel Mohamed avait conseillé au FCST de se tourner vers des firmes privées pour des négociations. Ces dernières n’ont jamais répondu aux besoins du FCST. Les syndicalistes ont donc décidé d’écrire au ministre du Travail, qui leur a répondu très vite. Une rencontre avec ce dernier s’est tenue dès le lendemain, où il a mentionné qu’il allait proposer aux employés du secteur du transport le National Remuneration Board (NRB).
Selon Yousouf Chotoye, le rapport correctif du NRB sera publié d’ici la fin de l’année avec les changements nécessaires.
Le FCST soumettra dès la semaine prochaine ses demandes au Chairperson du NRB. Comme le ministre a entendu leur appel et que les problèmes auxquels ils ont dû faire face se résolvent, les membres du FCST trouvent inutile de faire la grève avec l’UBIW demain. « Nou krwar dan le dialog et sa mem inn regle nou problem, nou pa bizin plis ki sa » a dit le président de l’United Bus Service Employees Union, Gora Enathally. Le FCST a aussi soutenu que « li pa nou politik remett en kestion et kritik NRB, nou pe plito fair apel a bann anploye sekter transpor vinn donn nou enn kou de main e soutenir nou pou nou gagn bon rezilta ek satisfaksion ».