Le projet de métro léger démarrera en 2013. Le dossier a été évoqué hier au conseil des ministres qui a pris note de sa mise en oeuvre.
Selon le communiqué du cabinet, le projet de métro léger s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de transport et du programme de décongestion routière. Il sera dans un premier temps mis en oeuvre entre Curepipe et Port-Louis comme un mode alternatif de transport public et sera réalisé en collaboration avec le gouvernement singapourien sur la base de gouvernement à gouvernement.
Le gouvernement singapourien apportera son concours, à travers la Singapore Corporation Enterprise, pour les services suivants : la détermination d’un alignement réalisable pour tout le couloir LRT entre Curepipe et Port-Louis ; l’analyse économique y compris la structuration financière pour la réalisation du projet ; la mise au point du concept et le design préliminaire à une étape pouvant susciter l’intérêt du marché pour le projet de la part des parties compétentes et permettant de lancer des appels d’offres chiffrées ; une évaluation approfondie d’une éventuelle extension vers le Nord et le Sud du couloir Curepipe/Port-Louis.
Le projet de métro léger date d’une dizaine d’années et des volumineux rapports d’étude ont été produits. Ce sont les Singapouriens qui ont travaillé sur le dernier rapport.
Le coût du projet est estimé à Rs 25 milliards.