Soixante-dix participants au programme de placement et formation quittent Maurice cette semaine en direction de l’Italie. Ce sont des opérateurs qui suivront des formations dans les domaines de l’aquaculture, l’agrotourisme/la pêche ; et pour les skippers dans le secteur de la pêche, dans la gestion des hôtels, de la cuisine italienne, de la pâtisserie et pour les sommeliers dans le secteur du tourisme.
Les participants ont été choisis après un exercice de sélection dans le cadre du programme Placement et Formation en Italie. Cela fait suite à l’accord bilatéral ratifié entre Maurice et l’Italie en septembre 2012, visant à faciliter une gestion responsable et efficace de la migration circulaire des travailleurs mauriciens vers l’Italie. Un premier groupe d’opérateurs dans le secteur de l’agro-industrie a déjà été placé en Italie en octobre 2013. Ce programme prévoit notamment une assistance technique du côté italien aux producteurs mauriciens dans le domaine de l’agro-industrie et la possibilité de formation/placement sur le court terme dans le secteur du tourisme et de la pêche.
Ce projet est cofinancé par l’Union européenne et le ministère du Travail et des Politiques sociales de l’Italie. Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, exprimant la reconnaissance du gouvernement mauricien pour ce projet souhaite que celui-ci soit étendu au-delà de décembre 2015. « La continuité de ce programme ne ferait que consolider les relations bilatérales entre Maurice et l’Italie. Je suis convaincu que la migration circulaire a toute son importance et qu’elle aura un impact positif sur tous les partenaires concernés », déclare le ministre.
L’Italie a déjà coopéré avec le ministère du Travail pour la création du site www.mauritiusjobs.mu. C’est à travers ce site notamment que le programme de placement/formation pour les opérateurs dans le secteur du tourisme et de la pêche a été diffusé.
Soodesh Callichurn confirme par ailleurs l’intention du ministère de revoir le fonctionnement des bureaux de l’emploi à travers le pays. Ils seront rénovés et leurs rôles et modes de fonctionnement seront basés sur le concept de « Pôle Emploi » calqué sur la France, selon le ministre. L’Agence Française de Développement (AFD) accordera une assistance technique au ministère à la suite de l’analyse du système actuel effectué par l’équipe de « Pôle Emploi » de La Réunion. Le « Labour Market Information System » du Service d’Emploi du ministère sera ainsi amélioré afin d’offrir l’information requise et appropriée aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux employeurs.
Pour Soodesh Callichurn, il est aussi nécessaire d’accroître la coopération avec d’autres pays, notamment sur le continent africain, où les opportunités d’emploi existent dans divers secteurs. Chiffres à l’appui, il indique que, sur une base régionale, 11 enseignants du secondaire ont été placés dans la République des Seychelles. « Mon ministère travaille en étroite collaboration avec l’Organisation internationale de la Migration Circulaire de Maurice pour placer des travailleurs mauriciens au Canada. À ce jour, 476 travailleurs mauriciens ont déjà été placés dans les secteurs du nettoyage, de la production alimentaire, de la coiffure, de la soudure et de la réparation, et des services de vente au Canada », affirme le ministre.