Pris de court par le ministre du Travail Shakeel Mohamed, qui a communiqué les amendements aux lois du travail lundi soir à 20 h par courriel au Government Services Employees Association (GSEA), le syndicat entend faire parvenir ses propositions en fin de semaine. « Un comité au sein du syndicat travaille actuellement sur les propositions du ministre », a soutenu Radhakrisna Sadien, président du GSEA.
Lors d’un point de presse à l’hôtel Saint Georges à Port-Louis, ce matin, le président du GSEA, Radhakrisna Sadien, a annoncé que le syndicat soumettra ses propositions au ministre du Travail en fin de semaine. Ce document est actuellement rédigé par un comité. « Tout sera fin prêt avant les débats parlementaires », a-t-il déclaré.
Saluant l’initiative du ministre du Travail d’aller de l’avant en ce qui concerne les amendements aux lois du travail, M. Sadien a concédé que le gouvernement devrait réfléchir à l’amendement de la Public Gathering Act (PGA). « Cela avait été réclamé par le Bureau International du Travail (BIT) il y a quatre ans mais pour les autorités compétentes, cela n’a jamais été d’actualité », a-t-il expliqué. Pour la voix du GSEA, la PGA va à l’encontre des conventions du BIT. Revenant sur l’Employment Rights (Amendment) Bill et l’Employment Relations (Amendment) Bill, il salue le rallongement du délai concernant les débats. « C’est une question essentielle qu’on ne peut prendre à la légère », dit-il. Le président du GSEA a fait un appel pour que le ministère du Travail offre aux syndicalistes les moyens nécessaires pour concrétiser leurs ambitions. Il reconnaît également que le gouvernement peut aller encore plus loin dans ses propositions par rapport à l’EriA et l’EReA.